Un père de 90 ans et sa fille de 65 ans se rencontrent pour la première fois le jour de la fête des pères

Commentaires2

Laetitia et Cristel, deux cousines réunies par l’ADN, ont permis ces retrouvailles émouvantes entre une fille et son père, la mère de la première et le grand-père de la seconde.

Lorsque Laetitia, qui vit dans les Landes, a fait un test ADN elle était seulement curieuse de connaître ses origines ethniques. Très attirée par l’Afrique, elle est d’ailleurs la  fondatrice et présidente de l’Association Enfants du désert, elle voulait savoir si elle avait des origines africaines. Lorsqu’elle reçut ses résultats, ce sont des origines italiennes à 32 % qui l’ont surprises. En partie seulement, puisque n’ayant jamais su qui était le père de sa mère, elle pensa que ces origines transalpines s’expliquaient ainsi. Le temps passa, et Laetitia recevait des correspondances ADN assez faibles qu’elle finit par ne plus vérifier. Jusqu’à ce jour de mai, veille de la fête des mères, où elle reçut une correspondance qui la laissa bouche bée. Les (bonnes) surprises ne faisaient que commencer.

« C’est une histoire totalement incroyable et sans MyHeritage ça ne serait pas arrivé ! » a déclaré Laetitia

Laetitia suspecta aussitôt qu’une correspondance à 8,1 % d’ADN partagé devait signifier un lien de parenté assez proche. Mais quel était-il ? Elle a eu la chance de recevoir une correspondance avec Cristel, habitante de Nice, généalogiste passionnée depuis son adolescence, que ses proches surnomment l’Archiviste ! Celle-ci venait tout juste de télécharger ses données butes ADN sur MyHeritage. Laetitia et Cristel échangèrent aussitôt quelques messages sur MyHeritage, et se s’appelèrent le soir-même.

Après avoir appris que Laetitia ignorait qui était son grand-père  et avec un tel pourcentage en commun, Cristel se doutait que ce grand-père devait se trouver dans son propre arbre généalogique. Assurée par les origines italiennes de Laetitia, et par l’examen de correspondances en commun, Cristel savait qu’elle devait chercher dans le côté paternel italien de sa famille. Avec pour précieux allié son père à qui Cristel raconta aussitôt ce qui arrivait, c’est l’origine géographique de Laetitia qui vient de Meurthe-et Moselle qui mit Cristel sur la voie de son grand-père paternel. L’année où la mère de Laetitia y était née, son grand-père, alors récemment immigré de sa Lombardie natale, y avait travaillé sur un chantier.

Cristel comprit vite que son grand-père paternel était le grand-père maternel de Laetitia !

Le hasard faisant bien les choses, un repas de famille était déjà prévu le jour suivant chez ses grands-parents dans le Var. En route, Cristel et son père élaborèrent un plan de bataille. Il ne s’agissait pas de risquer un malaise cardiaque en plein repas de famille ! C’est l’air de rien, en tournant autour du pot, que Cristel passa à l’attaque. Habitué aux questions de Cristel sur l’histoire de la famille, il répondit d’abord sans se douter de rien à ses questions sur l’époque où il était grutier sur un chantier en Meurthe-et-Moselle. Cristel prétexta avoir une amie venir de tel endroit. Sans le vouloir, elle écorcha le nom. Son grand-père la corrigea aussitôt. Cristel échangea un rapide coup d’œil avec son père, les choses se précisaient… Son grand-père essayant finalement de changer de sujet, elle décida avec ménagement de tout déballer ! Il avoua : il s’était bien passé quelque chose un soir à la fin d’un bal…

Passé le choc reçu à l’annonce de l’existence d’une fille et d’une petite-fille tombée d’un coup du ciel, dès le lendemain les grands-parents de Cristel invitèrent à déjeuner Laetitia et sa mère.

Les retrouvailles ont eu lieu le jour de la fête des pères !

La date ne pouvait être mieux choisie. La mère de Laetitia qui n’avait jamais su qui était son père jusqu’à alors était encore plus sous le choc. Accueillie à bras ouverts par son père, elle murmura ‘Enfin !’ avant d’éclater en sanglot dans ses bras.

Frère et sœur réunis, le père de Cristel et la mère de Laetitia. Cette dernière a fait connaissance avec son père et ses deux demi-frères le jour de la fête des pères.

Laetitia a ainsi permis à sa mère de connaître son père, et a comblé un vide en se découvrant un grand-père aimant. Et parce que l’histoire est décidément très belle, la grand-mère de Cristel a accueilli Laetitia et sa mère comme sa petite-fille et sa fille. Laetitia les appelle tout simplement ‘papi et mamie’. Cristel est quant à elle ravie de les ajouter toutes les deux dans l’arbre généalogique de la famille !

Laisser un commentaire

L’email est maintenu privé et ne sera pas affiché

  • Oudart


    16 septembre 2020

    Bé vous avez beaucoup de chance car moi mon adn sur MyHeritage n’a pas été concluant du tout à part me retrouver de la famille très éloignée et c’est tout

  • Kadi


    19 septembre 2020

    C’est magnifique les retrouvailles après si longues années