Notions de base de l’ADN, Chapitre 2 : La structure de l’ADN

Commentaires2

Le mois dernier, nous avons débuté une nouvelle série de billets sur l’ADN pour répondre aux questions les plus fréquentes posées par les utilisateurs de MyHeritage sur les tests ADN généalogiques. Nous vous en dirons plus sur les fonctionnalités de MyHeritage ADN et sur la science derrière la technologie, ce qui vous permettra de mieux comprendre le monde passionnant de l’ADN et de la généalogie.

L’ADN hérité

Dans notre précédent billet, nous avons vu la manière dont les enfants héritent de l’ADN de leurs parents. Nous avons mentionné que la moitié de l’ADN de chaque personne provient de leur mère et l’autre moitié de leur père. Regardons de plus près comment cela se présente sous un microscope.

Briser l’ADN : de la double hélice aux nucléotides

Nos corps sont composés de plus de 30 billions de cellules. Le siège de la cellule est le noyau. Toutes les cellules ne possèdent pas de noyau – par exemple, les globules rouges n’en ont pas. Mais presque toutes nos cellules ont un noyau et c’est là que se trouve l’ADN.

Source : Owensboro Community and Technical College

L’ADN a la forme d’une double hélice, comme deux longs lacets (non liés !), Pressés l’un contre l’autre sur toute leur longueur, puis enroulés autour de votre doigt. Chacun des deux lacets est constitué d’une série de petits blocs appelés nucléotides. Il existe quatre types de nucléotides, abrégés en A, T, G et C. Les mêmes quatre nucléotides apparaissent encore et encore dans des ordres différents pour constituer la totalité de votre séquence individuelle d’ADN.

Puisque il s’avère être « votre propre manuel d’instructions », pensez à l’ADN comme au texte écrit dans le manuel que le corps lit pour vous faire vous. Les nucléotides sont l’alphabet utilisé pour écrire ce texte. Les nucléotides sont les lettres, chaque ensemble de trois lettres consécutives s’appelle un codon ; ce sont comme des mots. Des groupes de codons font des phrases et le tout, tout le texte – l’ensemble de votre ADN – constitue l’ensemble des instructions.

Lorsque vous tenez les deux lacets l’un à côté de l’autre, un A sur l’un correspondra toujours à un T sur l’autre ; un G sur l’un correspondra toujours à un C sur l’autre. Donc, en regardant l’une de ces sources, vous savez déjà ce qui est écrit sur l’autre – chaque endroit a un A, l’autre un T ; chaque endroit a un T, l’autre un A. De même, chaque endroit a un G, l’autre un C ; et, chaque endroit a un C, l’autre a un G.

Environ 99,9% de cette très longue séquence est identique chez chaque personne sur terre. Le 0,1% qui varie d’une personne à l’autre porte la partie du manuel d’instruction qui nous rend chacun unique – des couleurs différentes de notre peau à notre taille et au-delà.

Organiser l’ADN : des histones aux chromosomes

Le génome humain contient environ 3 milliards de paires de nucléotides, soit deux très longs lacets ! Parce qu’il s’agit de votre propre manuel d’instruction, il est extrêmement important qu’ils soient bien organisés et qu’ils ne se confondent pas. Il y a un certain nombre de niveaux d’organisation impliqués, et nous allons vous en montrer quelques-uns.

Parce que les brins d’ADN sont très longs, les segments sont enroulés autour de protéines appelées histones, semblables à une bobine de fil. Ces bobines sont ensuite emballées dans des chromosomes. Considérez-le comme un manuel d’instructions dont le texte est si long qu’il est publié en plusieurs volumes – chaque volume est un chromosome.

Revue de l’ADN, un chromosome à la fois

Les humains ont 23 paires de chromosomes. Ou, poursuivant l’analogie avec notre manuel d’instructions, nous avons deux éditions du manuel d’instructions en 23 volumes. Pour chaque volume de la série, ou chaque chromosome, nous recevons une des deux éditions de notre mère et une des deux éditions de notre père, qu’ils ont eux-mêmes reçues de leurs parents. Des tests ADN comme MyHeritage ADN peuvent vous aider à déterminer quelles éditions vous avez reçues de vos parents.

Au fait, c’est aussi pourquoi votre estimation d’ethnicité peut être différente de celle de vos frères et sœurs ! Par exemple, si votre mère est à 50 % japonaise et à 50 % irlandaise et que votre père est 50 % italien et 50 % scandinave, vous pourriez être majoritairement japonais-italien alors que votre sœur sera plutôt irlandaise-scandinave. Bien entendu, en réalité, les différences ne sont généralement pas aussi dramatiques. Mais il est possible, même probable, que les frères et sœurs héritent d’un pourcentage au moins légèrement différent des diverses origines ethniques dans leur ADN.

Plus probablement, si votre mère est 40 % irlandaise et 60 % scandinave, vous avez peut-être obtenu 30 % d’irlandais et 20 % de scandinave (soit 50 % de la propre origine ethnique de votre mère), alors que votre frère a 50 % de scandinave et 0 % d’irlandais (ceci étant les 50 % venant des origines ethniques de votre mère). C’est ainsi que deux frères et sœurs biologiques ont des estimations différentes de leurs origines ethniques. La moitié de vos origines ethniques proviennent de chaque parent, mais vous n’avez pas nécessairement la moitié de chaque origine ethnique.

Cela fonctionne également de cette façon avec la plupart des caractères héritables, pas seulement l’origine ethnique. Si l’un des parents est très grand et que l’autre est très petit, vous et vos frères et sœurs avez probablement hérité de différentes combinaisons de la taille de vos parents. Vous avez simplement obtenu différentes combinaisons parmi les diverses options génétiques disponibles.

Restez à l’écoute

La prochaine fois, nous vous expliquerons qui lit votre manuel d’instructions et comment les instructions sont exécutées. A bientôt !

Laisser un commentaire

L’email est maintenu privé et ne sera pas affiché

  • Leutrim


    9 août 2018

    Bonjour très intéressant 🙂
    Allez-vous bientôt mettre à jour les ethnies, et si oui approximativement quand ?
    Bonne journée 🙂

    • Elisabeth


      9 août 2018

      Pas de date prévue mais nous vous préviendrons !