13    sept 20129 commentaires

Famille: 10 choses à ne jamais dire à vos enfants

Dans un article (en anglais) écrit par la blogueuse américaine Denise Schipani, les 10 choses que vous ne devriez jamais dire à vos enfants, elle énumère des phrases courantes que les parents peuvent dire à leurs enfants dans le feu de l'action.

Bien que ces remarques puissent sembler innocentes, elles peuvent être traumatisantes pour l’enfant.

En voici la liste :

"Je sais que tu peux mieux faire."

"Es-tu sûr d'avoir besoin d’un deuxième biscuit ?"

"Tu es toujours ... " ou "Tu n’es jamais ..."

"Pourquoi n’es-tu pas comme ton frère/ta sœur ?"

"Je t’avais dit qu’attendre la dernière minute était une erreur!"

"C'est toi le meilleur au foot !"

"Ne t’inquiète pas, le premier jour d'école va très bien se passer."

"Parce que je l’ai dit !"

"J’aimerais que tu ne joues pas avec lui, je n'aime pas ce garçon."

"Ce n'est pas la bonne façon ! Laisse-moi faire."

Ce qui est intéressant à propos de cette liste est que certaines sont difficiles à éviter. Quel est le parent pouvant dire qu'il n'a jamais prononcé aucune de ces phrases ?

Les conseils donnés aux parents changent au fil des époques. Le vieil adage victorien - "les enfants doivent être vus mais pas entendus" n’est plus d’actualité.

Nos parents ont été élevés différemment de leurs propres parents, et différemment nous ont-ils élevés. De la façon dont nous élevons nos propres enfants est probablement aussi différente de la leur.

Qu’en pensez-vous ? Etes-vous d'accord avec cette liste ? Que devons-nous dire ou ne pas dire à nos enfants?

Partagez vos commentaires ci-dessous.

Commentaires (9) Trackbacks (0)
  1. Bonjour,
    c'est exactement la façon d'élever ses enfants aujourd'hui et c'est ainsi qu'on arrive à ce que des adolescents giflent leurs enseignants ou pire encore. Je suis absolument contre ce genre de phrases et si, en plus l'enfant mérite une claque, il faut la lui donner.
    J'ai 75 ans, j'ai élevé mes enfants de la même façon que je l'avais été ; j'ai eu une vie très belle et réussie. Je ne suis pas mort d'avoir pris quelques râclées quand je les méritais. Il faudrait peut-être y revenir au lieu de tergiverser.
    Bonne journée à tous
    Cordialement
  2. Je rajouterai le "C'est pas grave" on le sort souvent pour répondre rapidement à une chute ou un petit bobo mais sans penser à ce que l'enfant comprend à travers ces mots.
    L'apprentissage se fait des 2 côtés, on aide nos enfants à apprendre à vivre et nous on apprend à être parents :)
  3. bouuuuuuuuu pitié un témoignage de notre ère svp
  4. Beaucoup de ferveur dans le commentaire précédent qui me laisse rêveuse...j'y sens comme un goût de rancœur refoulée et de culpabilité non assumée...
    Ces nouvelles formes proposées de maternage, d'écoute et de respect vis-à-vis des enfants sont déjà pratiquées de longue date chez nos voisins européens et ont fait amplement leurs preuves. Faisons en sorte que la France récupère son retard !
    Et soyons à l'écoute des sentiments de nos enfants !
  5. Enfin le pire du pire c'est quand même toujours : le parent parfait...
  6. N'importe quoi... Nous vivons dans un (im)monde pourris et brutal... Il va faire quoi l'enfant à 15 ans avec "son petit coeur fragile"? La politique de l'enfant roi a qui il faut éviter toute souffrance et toute contrainte, très peu pour moi... Mai 68 c'était il y a longtemps et on a vu les conséquences dramatiques de cette idéologie de bisounours hippie...
  7. pffff, que penser d'une liste de ce genre, dans 6 mois on en proposera une autre basé sur des super truc de psy, faut pas tomber dans le genre "mode d'emplois" a appliquer, y'en a pas!! Nos enfant ne sont pas des smartphones avec notice explicative.
  8. "Nos enfant ne sont pas des smartphones avec notice explicative".
    Trop fort la phrase !!! MDR j'adore
  9. Et leur dire "non"? C'est possible ou ça va les traumatiser à vie? Idem que pour les commentaires précédents, ce genre de précepts m'insupporte. Et pourtant j'ai une licence de psycho et je je travaille dans l'éducation... Après, c'est sûr, la phrase "Pourquoi tu n'es pas comme ton frère/ta soeur" est à éviter.

Laisser un commentaire

Soumettre

Laisser un commentaire
Veuillez entrer un nom
Veuillez entrer une adresse email

Aucun trackbacks pour l'instant

A propos  |  Vie privée  |  Partager cette page  |  Aide  |  Plan du site
Copyright © 2014 MyHeritage Ltd., All rights reserved