De négatifs anciens à Deep Nostalgia ™ : comment j’ai sauvé des vieilles photos de ma famille

De négatifs anciens à Deep Nostalgia ™ : comment j’ai sauvé des vieilles photos de ma famille

Commentaires

« Mon histoire commence en août 1992. J’avais lu un article dans mon journal local, The Easton-Times, concernant un photographe local qui restaurait des photos. Nancy Darwin venait de sauver des milliers de négatifs de Rembrandt Studio, un studio local qui réduisait ses effectifs et n’avait pas de place pour les stocker dans leur nouvel emplacement. Certains des négatifs dataient de la fin des années 1930. Les considérant comme « des objets de famille inestimables », elle les avait offerts au public dans l’espoir que des personnes trouveraient des négatifs des membres de leurs familles dans l’inventaire.

J’ai convaincu mon mari de parcourir avec moi l’immense collection. Nous avons trouvé cinq négatifs et des cartes photo de notre famille. Voici deux des cinq trésors que nous avons trouvés : une photo de lycée de ma belle-mère Virginia et une de mon oncle George, ainsi que leurs bons de commande. Virginia et George ont étudié dans deux différentes écoles secondaires locales.

Nous n’avions jamais vu ces négatifs, c’était un trésor pour nous !

Peggy Shafer

L’intention de Nancy était d’offrir ces négatifs au public et, après un certain temps, de les détruire. Je pensais que c’etait vraiment dommage – mais heureusement, je n’étais pas la seule passionnée de généalogie à avoir lu l’article. Paul Goudy, le directeur exécutif de la société historique locale, l’avait également vu et avait demandé à Nancy de faire don de l’inventaire à la société au lieu de les détruire. Elle était bien sûr d’accord. Imaginez la surprise lorsque plusieurs camions remplis de cartons se sont arrêtés devant le bâtiment de la société historique !

J’ai récemment contacté la société, la Société Historique et Généalogique du comté de Northampton, pour en savoir un peu plus sur l’inventaire. Malheureusement, les négatifs ne sont toujours pas indexés après toutes ces années, et ils ne sont actuellement pas accessibles au public. Ceci étant dit, depuis ma demande, ils espèrent maintenant l’ajouter à leur liste de choses à faire et devront trouver des volontaires supplémentaires pour les aider dans la tâche ardue d’indexer ces nombreuses décennies de négatifs. J’ai déjà recruté des amis, mais il faudra attendre que la société soit prête à démarrer le projet.

Lorsque j’ai mentionné cette histoire dans un commentaire d’une session Facebook Live de MyHeritage, l’équipe de Recherche de MyHeritage m’a contactée. Ils m’ont encouragé à développer les négatifs pour que je puisse voir correctement les photos que j’avais trouvées, ce que j’ai fait :

Photo de fin d’études secondaires de Virginia Schlegel, 1944
Photo de remise des diplômes de l’oncle George de Peggy, 1948

MyHeritage a pu ensuite transformer ces photos en animations époustouflantes :


Grâce à une seule personne qui a sauvé des milliers de négatifs et à un membre du personnel de la société historique, un immense trésor de négatifs est maintenant sain et sauf, en attente d’être indexé et numérisé. Je suis contente d’avoir pu sauver quelques trésors – et maintenant, grâce à MyHeritage, je peux voir ma belle-mère et mon oncle en mouvement. Je dois dire que j’aime beaucoup l’outil d’animation ! Voir leurs visages animés me fait sourire et rire ! »

Laisser un commentaire

L’email est maintenu privé et ne sera pas affiché