A 53 ans elle retrouve son père et une grande famille

Commentaires3

Emmanuelle est une utilisatrice de MyHeritage depuis 2009 et a récemment fait un test ADN. Enfant de la DDASS née à Lille, elle ne savait que le peu que son dossier lui avait révélé : sa mère s’appelait Monique et son père venait du Mali. C’est tout ce qu’elle savait.

Emmanuelle

Elle a donc fait un test avec MyHeritage pour mieux connaitre ses origines. Lorsqu’elle a reçu ses résultats, elle a aussitôt vu qu’elle avait une correspondance de 1,4 % estimée comme étant une ‘Cousine germaine éloignée au 2ème degré – Petite cousine éloignée au 1er degré’. Emmanuelle a évidemment contacté cette cousine, en lui donnant le peu d’information dont elle disposait. Cette correspondance, originaire d’un village du Sénégal al la frontière du Mali, pensa aussitôt à un de ses cousins qui avait été un temps à Lille à l’époque de la naissance d’Emmanuelle. Elle savait qu’il avait eu un enfant là-bas qu’il avait essayé de la retrouver. Une deuxième réponse de sa part quelques jours plus tard lui confirma que le cousin en question était bien le père d’Emmanuelle !

Son père, toujours en vie, connaissait son existence et l’avait cherché en vain pendant des années. Après son enfance à la DDASS, Emmanuelle a pu d’un coup se réapproprier tout un pan de son histoire familiale.

Non seulement elle a retrouve son père, mais également une grande famille. Emmanuelle a désormais 10 demi-frères et sœurs. Deux d’entre eux vivent à Paris, comme Emmanuelle, et elle a pu les rencontrer sans attendre. Le père d’Emmanuelle et le reste de sa famille vit au Sénégal.

Le père d’Emmanuelle
Les deux-demi-frères d’Emmanuelle, qui vivent à quelques minutes de chez elle.
Une demi-sœur d’Emmanuelle, qui vit au Sénégal

‘Vous ne pouvez dire que merci à ce test ADN. Vous vous rendez compte à 53 ans comment ça peut changer la vie de quelqu’un. J’ai des enfants mais j’étais seule au monde. Je n’ai jamais dit papa, maman, tonton, tata, mes cousines. On peut se dire que j’aurais pu mourir sans savoir’ a déclaré Emmanuelle.

Regardez Emmanuelle raconter son histoire dans cette brève vidéo :

(Vidéo)

Depuis qu’elle l’a retrouvé, Emmanuelle parle régulièrement avec son père. C’est en appel vidéo qu’elle pourra lui souhaiter aujourd’hui une bonne fête des pères mais cet automne elle partira enfin au Sénégal pour le rencontrer pour la première fois.

Laisser un commentaire

L’email est maintenu privé et ne sera pas affiché

  • Christophe le priol


    11 juillet 2020

    C’est super !!! moi de mon côté après avoir eu les résultats sur mon adn et trouver des personnes plus ou moins proches de moi dans ma région, j’ai découvert mon sosie qui n’a que 0.2% de gênes communs avec moi , il est australien, à une dizaine d’années de plus que moi , blond moi brun, nous sommes issue du pays de Galles à l’origine! Nous avons pu dialoguer ensemble , c’est vraiment sympa; Quand je montre sa photo à mes amis, j’ai souvent droit à l’expression whaouuu incroyable, génial, c’est troublant, flippant, Bref moi cela m’amuse beaucoup d’avoir un cousin d’adn qui a mon physique

  • Josset


    11 juillet 2020

    Quel chance elle à c’est super, j’ai moi aussi fait le test ADN pour avoir la chance de connaître mon père je n’ai ni de nom ni de photo, donc difficile j’ai 76 ans et j’en souffre encore

  • Monique F.Stutz


    20 août 2020

    Tout simplement je dirai que je les envie, je leur souhaite tout le bonheur du monde !!!