17 traits d’humour sur les généalogistes

Commentaires

Nous généalogistes prenons la recherche généalogique très au sérieux. Certains de nos traits sont réellement bizarres aux yeux des non-généalogistes.

Prenons un peu de recul, laissons de côté la  recherche sur notre grand-oncle à Verdun pour quelques minutes et rions un peu de nos ‘travers’ de généalogistes.

  1. ‘Mes ancêtres sont si difficiles à trouver. Ils doivent être dans un programme de protection des témoins !’
  2. ‘Généalogiste, la seule personne qui aiment lire les avis de décès.’
  3. ‘Ca y est ! Mon arbre généalogique est fini ! ». Jamais un généalogiste ne vous dira ceci.’
  4. ‘Généalogiste, celui qui dérange les morts et irrite les vivants.’
  5. ‘Le généalogiste aime jouer à cache-cache : ils se cachent et  … nous cherchons !’
  6. ‘Je ne suis pas bloqué, je suis mis à l’épreuve par mes ancêtres.’
  7. Généallergie’: une maladie contagieuse, qui est incurable.’
  8. ‘Généalogie : la réponse à une question mène à deux autres questions !’
  9. ‘Généalogiste, celui pour qui les cimetières sont des fermes d’ancêtres.’
  10. ‘Généalogiste, celui qui appelle sa grand-mère pour lui demander de raconter sa nuit de noces.’
  11. ‘Généalogiste, celui qui s’intéresse plus à ce qui est arrivé en 1816 qu’à ce qui se passe aujourd’hui en 2016.’
  12. ‘Peu importe vos enfants, savez-vous où votre arrière-arrière-grand-père est né ?’
  13. ‘Seul un généalogiste considère qu’aller en arrière est  un progrès.’
  14. ‘Avant j’avais beaucoup de temps libre … et puis j’ai découvert la généalogie.’
  15. ‘Généalogiste, celui qui collectionne les parents morts.’
  16. ‘Un collectionneur est difficile à vivre, mais fait un ancêtre intéressant.’
  17. ‘Je veux TOUS les trouver ! Jusqu’à présent, j’en ai seulement quelques milliers.’

Le Web fourmille de traits d’humour et de blagues sur les généalogistes. Voulez-vous ajouter quelque chose à cette liste ? Nous vous invitons à le faire dans les commentaires ci-dessous.

Laisser un commentaire

L’email est maintenu privé et ne sera pas affiché

  • Guillou


    15 mars 2016

    Les miens dormaient dans l’anonymat d’une mairie depuis 1850. Ils sont réapparus en 1980. Une sorte de seconde naissance en somme !!

  • Jouanneau nicole


    15 mars 2016

    Quand je ne trouve pas un décès , je dis que peut être que la personne est encore vivante ,même si ça lui ferait 150 ans voir plus 🙂

  • Christel ROUSSEAU


    16 mars 2016

    un généalogiste est une personne souple; il grimpe aux arbres et passe de branche en branche!!!

    • Elisabeth


      16 mars 2016

      Tout à fait !

  • Marie-Pierre CEBRIAN


    16 mars 2016

    Le singe est descendu de l’arbre et nous y remontons 😉

  • Bellizio Thérèse


    16 mars 2016

    généalogiste depuis de nombreuses années!! mais parfois « ça bloque!! ».ce qui est le plus pénible c’est de ne pas retrouver un arbre fait par un aieul généalogiste!!
    actuellement j’en ai environ 4500.. car les antécédents de ma famille sont très nombreux !!

  • Colette Richard


    17 mars 2016

    Le pot aux roses fut la découverte que mon ancêtre acadien Pierre Vincent revint d’exil du New Hampshire «MAÎTRE-POTIER» dans la ville de Québec de 1765-1803

  • lotfi azaiez


    17 avril 2016

    le genealogiste attire la jalousie des gens car il connait LEURS ancetres eux NON

  • Jean Saintonge


    18 avril 2016

    Le genealogiste est le nouveau croque-mort

  • Ferron


    18 avril 2016

    Il suffit de se marier (et/ou de faire des enfants) pour doubler le nombre d’ancêtres !

  • Marie Agnès VERSAVAUX


    18 avril 2016

    J’aime ces traits d’humour. Tellement vrai…

  • Luc Haultier


    19 avril 2016

    Tout ceci est inventé par des Généablagueurs ! J’en suis géné, ah! Logique !

  • Martine Brisson


    19 avril 2016

    Le généalogiste possède non seulement une mémoire d’éléphant, mais également la sensibilité de ce dernier; c’est avec beaucoup de respect qu’il caresse, du bout de sa plume à défaut de posséder une trompe, les ossements de ses lignées ancestrales.

  • Mika


    19 avril 2016

    Une question me préoccupe: Avons-nous tous le même nombre d’ancêtres?

  • DESANTI Valérie


    19 avril 2016

    Les blagues entre généalogistes Corses :

    – Ocatarinettabellachixchix cherchait un sesterce perdu dans le maquis… Chercher mes ancêtres en Corse c’est la même chose

    – Ils devaient être bandits d’honneurs de père en fils, allez les trouver dans le maquis !

    – Naissances non déclarées, registres perdus, « AIO ZITELLI » pour nous rencontrer, il faut nous mériter !

  • Françoise


    19 avril 2016

    En théorie nous devrions avoir le même nombre d’ancêtres mais en principe ce n’est pas la même chose !!!!! Par exemple j’ai 2 ancêtres nés de père inconnu il me manque donc beaucoup d’ancêtres .
    Peu importe je suis tombée dans le chaudron de la généalogie il y a 10 ans et je ne regrette rien!!….

  • dominique Montaz


    19 avril 2016

    Pour moi, « j’avais du temps libre et j’ai découvert la généalogie » est plus que vrai. Retrouver un ancêtre disparu (a quitté sa famille du jour au lendemain) est une vraie chasse au trésor !!

  • Lavialle Klotz Muriel


    19 avril 2016

    une amie m’a dit; mon mari est un passionné, il est même le président de son club, moi cela ne m’intéresse pas, il a plus de 90% de morts dans ses recherches! je préfère les vivants!…….

  • Balu marie


    19 avril 2016

    Bonjour,je me régale ds ma généalogie. Tout était assez plan-plan dans les Ardennes, jusqu’au jour où j’ai trouvé une SAUVAGE, ayant accouché à Werther en Westphalie en 1812 sous le gvt du frère de Napoléon, et qui m’a fait remonter dans une gde famille travaillant à tous les niveaux ds les » fermes du roy » (anciens douaniers)du Nord, Pas de calais et Somme, avec qqs émigrés au Canada…..Un bonheur je vous dit!!

  • Hervé TANGUY


    2 mai 2016

    Je suis heureux de pouvoir rassembler chez moi tous mes ancêtres sans être gêné au logis. Depuis je me sens tout petit sur mon arbre « si près » de ma grande famille. Une oeuvre merveilleuse et prodigieuse ou les derniers serons les premiers. Une subtile quête d’identité, un passeport pour l’infini avec une gigantesque photo de famille.

  • Alain CATHALA


    15 juin 2016

    lorsque j’ai commencé à chercher et trouvé des secrets de familles, des enfants spoliés en heritage, des enfants cachés etc…. je me suis entendu dire :  » Tu es un fouille merde… »

  • Alain CATHALA


    15 juin 2016

    Issu d’une classe moyenne et en remontant les branches se divisent , des paysans, riches et pauvres des anoblis au rang de fermiers généraux, de chevaliers, des achats de terres et titres de noblesse, un mariage avec une fille de petite noblesse et l’heritage d’un titre de Comte, ou un titre légué en heritage par un noble à son valet pour bons et loyaux services. Des branches jusqu’en 1245 et d’autres ( à titre exceptionnel) grace aux archives royales, 989 et une alliance avec les bourbons, le Roi d’Espagne Félipé .

  • Vaillant Joël


    29 juillet 2017

    En réponse à Alain CATHALA, à qui l’on a dit qu »il était un fouille merde et ben moi on m’a dit pourquoi je voulais remuer la boue????? au dire de mes autres frères et sœurs (13 enfants)nous n’avons pas de boues à rougir

  • Cathy


    31 juillet 2017

    Généalogiste : espèce qui ne descend que rarement de sa branche

  • D CÔTÉ


    16 février 2020

    On descend tous d’un roi et d’un pendu ! Je les ai trouvés ! Charlemagne et Sylvain Guérin pendu en France pour bigamie en 1692.

  • D. CÔTÉ


    16 février 2020

    À Mika 19 avril 2016. « Une question me préoccupe: Avons-nous tous le même nombre d’ancêtres? »
    En théorie oui, car nos ancêtres doublent à chaque génération.
    En pratique non. Ex. Je descends 11 fois de Paul Hus = 11 ancêtres en théorie, mais une seule et même personne. J’ai d’autres ancêtres qui reviennent plus d’une fois dans mes lignées.