9    déc 20102 commentaires

Une généalogie pas comme les autres

Ce post a été rédigé par Denie, notre collègue des Pays-Bas (le plus à gauche sur la photo) qui a lancé depuis peu la version néerlandaise du blog de MyHeritage. J’ai donc traduit son texte et espère que vous saurez apprécier sa belle petite histoire !

"Ce post est l’histoire d’une famille aux racines très variées, une famille mixte qui symbolise plusieurs siècles de migrations à l’échelle planétaire. Une famille qui peut être aujourd’hui caractérisée par une apparence spécifique mais qui possède des racines sur presque tous les continents du globe. C'est ma famille : une famille de néerlandais, français, allemands, africains, javanais, israéliens, musulmans, huguenots, luthériens, néerlandais réformés, catholiques et protestants !

Je pourrais pour ainsi dire vous parlez pendant des heures de son histoire mais j’ai décidé de rester bref. Généralement, je considère le Suriname comme le cœur de notre famille. Après tout, c’est là que sa diversité puise sa source.

Diorama du front de Mer à Paramaribo par Gerrit Schouten, 1820


Reculons de quelques siècles et voyageons jusqu’à la colonie néerlandaise du Suriname en 1725. C’est cette année-là que mes ancêtres ashkenazi ont traversé l’océan Atlantique en voyageant d’Amsterdam au Suriname. A l’époque, le pays accueillait des communautés juives sépharades et ashkénazes et était considéré comme une terre d’espoir pour tous.

Depuis la fondation de la colonie en 1650, le Suriname était un lieu où des peuples de diverses origines et nationalités vivaient ensembles. Afin de dynamiser le développement de la colonie, la liberté religieuse était devenue essentielle. Celle-ci rendait possible la cohabitation d’hommes et de femmes de différentes confessions, leur permettant de pratiquer leur cultes tout en conservant les même droits et obligations que tous : un véritable luxe car ils ne profitaient pas de ces droits ou n’étaient parfois même pas considérés comme de véritables citoyens dans leurs pays d’origine. C’est pour cette raison que le Suriname devint un refuge pour ceux désirant se construire une nouvelle vie, attirés par la soif de l’or et par d’autres opportunités.

Voici donc une branche de mon arbre généalogique : les Godefroy qui venaient de La Rochelle.

César Godefroy 1813-1855, neveu de mon ancêtre Jean Jacques

Mon ancêtre français Jacques descendait d’une éminente famille de marchands nommée Godefroy. Ils avaient beaucoup de capitaux investis au Suriname et possédaient de nombreuses plantations. Sa présence au Suriname (en passant par l’Allemagne) n’était due qu’aux affaires. Quelques hommes de la famille devaient en effet représenter les Godefroy dans la colonie afin de renforcer les capitaux familiaux.

L’amour de Jacques pour une de ses esclaves résultat en la branche colorée de la famille Godefroy, branche qui s’éteignit par la suite. Si les mariages entre blancs et esclaves étaient interdits avant l’abolition de l’esclavage au Suriname, les relations entre groupes de différentes origines étaient tolérées. Suite à ces relations sont nés des enfants de toutes les couleurs de l’arc en ciel, beaucoup d’entre eux n’étant pas reconnus par leurs pères. Les enfants prenaient alors le statut de leur mère ainsi que leur religion. Aujourd’hui, nombreux sont ceux provenant d’une famille caractérisée par une religion particulière mais qui ont en fait une apparence bien différente et pratiquent une religion elle aussi bien différente, ce qui est typique de la société surinamaise.

Toutes autres branches de la famille regorgent d’histoires intéressantes et j’apprécie énormément de passer mon temps libre aux archives à vérifier et développer mon travail généalogique. L’un de ces projets consiste en une collection de signatures. Ci-dessous, voici un exemple de ma collection : la signature de mon ancêtre Marcus Samson, un juif néerlandais marié à une néerlandaise réformée de couleur. Leurs enfants se marièrent aussi avec des personnes issues d’ascendances mélangées résultant d’une famille très hétérogène du Suriname."

Signature de Marcus Samson

Commentaires (2) Trackbacks (0)
  1. c'est avec intérêt que j'ai visite votre site je cherche mon grand père ne en 1975,au Suriname nom jules Rees je pense que sa plantation était st jan koiri a droite du Suriname pourriez vous me donnez 1 renseignement a savoir ou trouver sa trace sachant qu'il est venu en Europe en bateau muni d'une malle de voyage
  2. Hello Joelle, do you have more information on Jules, like where did he live in Europe, when was he born. Did he travel with his wife and children? If you haven't had any results using www.myheritage.com/research or Smart Matching. You might also try the Dutch newspapers via www.kranten.kb.nl.

    You can email me if you'd like.

    Kind regards,

Laisser un commentaire

Soumettre

Laisser un commentaire
Veuillez entrer un nom
Veuillez entrer une adresse email

Aucun trackbacks pour l'instant

A propos  |  Contact  |  Vie privée  |  Partager cette page  |  Aide  |  Plan du site
Copyright © 2014 MyHeritage Ltd., All rights reserved