28    juil 20100 commentaire

Juan découvre ses liens de parenté avec l’ancien président argentin Juan Domingo Perón

Evita en personne fut celle qui demanda à ma grand-mère de donner le nom Perón à son fils Juan Domingo, car elle et le Général ne pouvaient avoir d'enfant, mon père hérita ainsi du nom du président.

De simples indices, de la curiosité et de la patience peuvent parfois nous amener à découvrir un passé familial fascinant et inimaginable.

C'est ce qui est arrivé à Juan Domingo, utilisateur argentin de MyHeritage :“Vous avez donné un nouvel élan à mes recherches et cela a porté ses fruits !”

En lisant des histoires comme celle qui suit, nous sommes fiers du travail que nous faisons chaque jour. Nous remercions les millions d'utilisateurs faisant partie de la grande famille de MyHeritage. Voici la petite histoire de Juan :

Juan Domingo commença à s'intéresser à la généalogie à partir du moment où il découvrit des indices concernant sa parenté avec l'ancien président Juan Domingo Perón. Il commença a effectuer des recherches en questionnant des parents et étudiant les documents de l'Instituto de Investigación Histórica Juan Domingo Perón.

En construisant son arbre généalogique, il découvrit que l'ancien président argentin Juan Domingo Perón est un descendant d'un frère de son trisaïeul. Il nous raconte sa découverte :

“Mon grand-père Enrique Anibal Perón était responsable des divers kiosques du métro. Nommé par le Général Perón en personne en raison de la confiance qu'il lui accordait. Mon père est le filleul d'Evita, c'est à cette femme qu'il doit l'attention accordée à ma grand-mère afin que sa naissance se passe sans problème car à cette époque, les complications n'étaient pas rares.

Evita en personne fut celle qui demanda à ma grand-mère de donner le nom Perón à son fils Juan Domingo, car elle et le Général ne pouvaient avoir d'enfant, mon père hérita ainsi du nom du président.

Ma vie aurait pu s'arrêter très tôt en 1978, le jour où mes parents décidèrent de m'appeler Juan Domingo Perón. Sous la dictature militaire, tout ce qui était en rapport avec Perón était interdit, 30.000 personnes disparurent durant cette période. Mes parents, risquant leurs vies et la mienne, luttèrent légalement pour que je sois accepté dans le registre avec le même nom que l'ancien président. Je crois que j'ai de la chance que les militaires de l'époque se soient tellement focalisés sur les préparatifs du mondial de foot de 78, sinon je ne pourrais raconter cette histoire”.

Juan Domingo est utilisateur de MyHeritage depuis quelques mois. Toutes les informations qu'il a accumulé lui ont permis de développer un arbre de 50 membres. Il a pu prendre contact avec sa famille et connaître plus de parents se trouvant dans d'autres régions du pays. Les grandes distances d'un pays comme l'Argentine peuvent en effet représenter un certain problème, elles rendent difficiles la communication ou les réunions familiales.

A propos de MyHeritage, il nous raconte : “Je profite de son utilisation facile, des actualisations régulières et des fameuses Smart Mach; celles-ci nous laissent toujours les portes ouvertes pour de nouvelles découvertes de parents n'importe où sur le globe”.

Sur la photo : son cousin Cesar Perón, Juan Domingo Perón, son oncle Anibal et sa cousine Zhamanta

Parallèlement à ces recherches, Juan Domingo a fait d'autres découvertes : "La famille Perón paternelle venait de Sardaigne, elle arriva en Argentine en 1831. Son arrière-grand-père Tomás Mario Perón s'est marié avec Ana Hughes McKenzie, fille d'immigrants britanniques.

Le premier-né des deux, grand-père paternel du futur président Tomás Liberato Perón (1839-1889), député provincial (1868-1870), professeur d'université de Chimie et de Médecine légale (1870-1885), membre du Conseil d'Hygiène Publique (1873-1885), Conseillé de la Faculté des Sciences Naturelles (1874-1885); se maria en en 1865 avec Dominga Dutey (1844-?), une veuve uruguayenne d'origine basque avec qui il eu 3 fils : Tomás L. Perón, grand-père paternel de Juan Domingo fut l'un d'entre eux".

Concernant la généalogie en Argentine : “Ici, c'est un peu compliqué car nous sommes un creuset de peuples, la plupart du temps nous tombons sur des parents qui sont descendus du bateau !”

Il conseille au débutants en généalogie de ne jamais s'avouer vaincu, le bout du tunnel apparaît à un moment ou un autre et d'un seul coup on devient accro à la généalogie, une activité tellement belle et passionnante. En terminant cette entretien, il nous annonce : “Je remercie les développeurs de ce site, j'espère pouvoir continuer mes recherches et développer mon arbre, beaucoup d'énigmes du passé et de questions futures sont encore à résoudre”.

C'est en fait nous qui remercions Juan Domingo pour avoir partagé cette histoire, si vous désirez vous aussi nous faire part d'une histoire, n'hésitez pas à nous contacter à joss(a)myheritage.com

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Laisser un commentaire

Soumettre

Laisser un commentaire
Veuillez entrer un nom
Veuillez entrer une adresse email

Aucun trackbacks pour l'instant

A propos  |  Vie privée  |  Partager cette page  |  Aide  |  Plan du site
Copyright © 2014 MyHeritage Ltd., All rights reserved