A 70 ans, il découvre sa famille paternelle

A 70 ans, il découvre sa famille paternelle

Patrick Pinard, âgé de 70 ans, résidant dans l’Hérault, n’a jamais su qui était son père. Il avait 10 ans lorsqu’il découvrit que celui qu’il croyait être son père ne l’était pas. A l’adolescence, il commença à se poser de plus en plus de questions, qui restèrent sans réponses pendant très longtemps. Trop longtemps. Les rares tentatives pour en savoir plus furent vaines. Tout au long des années, sa mère refusa d’en parler. Et lorsqu’elle décéda, Patrick savait qu’elle avait emporté son secret avec elle.

C’était sans compter sur le coup de pouce du destin, incarné par la petite-fille de Patrick, Mélissa.

Patrick et sa petite-fille Melissa

Patrick et sa petite-fille Melissa

Celle-ci prit l’initiative de faire le test ADN de MyHeritage avec pour but de connaître ses origines ethniques. Lorsqu’elle en parla à son Grand-Père, celui-ci resta tout d’abord sceptique. C’est pourtant la démarche de Mélissa qui va bouleverser sa vie. Lorsqu’elle reçut les résultats, ce sont les correspondances ADN qui attirèrent l’attention de Mélissa. Il n’en fallait pas plus pour que Patrick fasse le test à son tour et le mystère commença à se lever.

Une correspondance avec une certaine Stéphanie à 9,8 %, estimée comme étant une cousine germaine ou petite-nièce intrigua particulièrement Patrick. Une fois contactée par l’intermédiaire de la messagerie de MyHeritage, celle-ci n’hésita pas à demander à sa mère, puis à son père de faire un test.

Si Patrick n’eut pas de correspondance ADN avec la mère de Stéphanie, il en eut une à 16,7 % avec Alain, le père de celle-ci. En retrouvant ainsi un cousin germain, ils ont ainsi pu comprendre qu’un oncle d’Alain est le père biologique de Patrick.

Stéphanie, avec laquelle Patrick a eu une correspondance de 9,8 %

Stéphanie, avec laquelle Patrick a eu une correspondance de 9,8 %

Les informations de son service militaire coïncidant également, c’était bien à ce moment-là que sa mère avait rencontré le père biologique de Patrick.

Le père de Patrick durant son service militaire

Le père de Patrick durant son service militaire

Son seul regret est qu’il a découvert la vérité deux mois après le décès de sa mère ; il aurait voulu lui dire qu’il savait enfin…

Si son père est malheureusement décédé, Patrick peut désormais rattraper le temps perdu avec ses trois demi-frères.

Patrick avec ses demi-frères Bernard et Claude et son cousin Michel

Patrick avec ses demi-frères Bernard et Claude et son cousin Michel

‘Je veux témoigner pour les gens qui cherchent encore. Pour moi, une histoire commence maintenant… Merci à MyHeritage’ conclut Patrick.

Commentaires

L'adresse e-mail reste privée et ne sera pas affichée.

  • Marie DENIS

    30 décembre 2020

    Je cherche depuis si longtemps, si j’étais certaine… A 73 ans je pense avoir peu de chance.
    En tout cas c’est une belle histoire que celle de Patrick.

  • jacques ettel

    8 janvier 2021

    Bravo ,Je viens de vivre le même événement…

  • Courcelle

    9 janvier 2021

    C’est fou, je m’appelle Patrick aussi, 62 ans, et c’est ma fille Marie qui m’a offert un pack MyHeritage. Je connaissais bien l’existence d’un père biologique caché par ma mère, et grâce au test, j’ai pu retrouver 3 demi-frères. Quelle joie, car j’étais fils unique. Que du bonheur. Les retrouvailles ont été fantastiques et remplies d’émotions. Mon père biologique est décédé, ma mère aussi. Elle ne m’a jamais parlé de mon père biologique. C’est une grosse erreur, car c’est un tourment permanent de vouloir ne rien dire à son enfant. C’est la dureté de certaines mères qui détruisent la vie d’un enfant toujours à la recherche de la vérité. Merci beaucoup MyHeritage, Merci.

  • Pascal TESTÉ

    12 janvier 2021

    Très belle histoire.
    Je suis dans la même situation avec ma mère.
    Malheureusement le petit fils qui gère la correspondance entre sa grand mère et ma mère m’a répondu la première fois puis plus rien.
    Je reste frustré pour ma mère.