J’ai découvert qui était mon père et retrouvé 5 demi-frères et sœurs

J’ai découvert qui était mon père et retrouvé 5 demi-frères et sœurs

Jocelyne Genaux, 68 ans, de Marseille, a appris à 30 ans qu’elle avait été adoptée. Passé le choc, elle a entrepris des recherches qui se sont révélées infructueuses. Le test ADN de MyHeritage lui a permis de retrouver sa famille paternelle. Voici son histoire :

J’avais entendu parler des tests ADN et c’est ma belle-fille qui m’a offert le test ADN de MyHeritage l’an dernier pour Noël.

Jocelyne

Jocelyne

Une révélation choc

Lorsque j’ai su à plus de 30 ans que j’avais été adoptée, le ciel m’est tombé sur la tête, je n’étais pas du tout au courant. Ce fut un gros choc de penser qu’on m’avait menti toute ma vie. J’ai voulu faire des recherches mais je n’ai abouti à rien. Je suis née sous X à l’étranger, au Maroc, ce qui ne simplifiait pas la chose. C’était très difficile.

Grâce au test ADN j’ai retrouvé des parents… aux Etats-Unis ! Une grosse surprise. J’avais une correspondance avec une dame américaine de l’Indiana, Susan Ronk, dont la relation estimée était ‘demi-sœur, nièce’ avec 20,9% d’ADN partagé.

Jocelyne enfant

Jocelyne enfant

Cinq demi-frères et soeurs américains

J’ai aussitôt contacté Susan par l’intermédiaire de la messagerie de MyHeritage. Elle était fort surprise elle aussi ! Elle a posé des questions à son oncle, le seul frère de notre père encore en vie, qui a confirmé que  celui-ci avait bien été au Maroc en 1953-1954.Il savait que là-bas, il était tombé amoureux mais, en sa qualité de soldat, il avait dû poursuivre sa route vers la guerre en Corée.

Page Brewer, le père de Jocelyne

Page Brewer, le père de Jocelyne

Il n’a pas dû savoir que j’existais, selon mon oncle paternel. Quoi qu’il en soit, j’ai été abandonnée à la naissance.  A son retour aux Etats-Unis, il s’est marié et il a eu cinq enfants, tous nés au Texas. Mon père est décédé en 2000 mais j’ai maintenant trois demi-sœurs et deux demi-frères.

Ils ont partagé avec moi beaucoup de documents et de photos. Désormais, je connais l’histoire de ma famille paternelle. Ça fait plaisir de connaître au moins la moitié de ses origines !

Ces tests ADN sont extraordinaires. Pour moi, ça a été une bénédiction.

Mon origine ethnique principale est ibère à 40,7 % ! Vu que je suis blonde aux yeux bleus, je ne m’y attendais pas ! Il se trouve que j’ai d’autres correspondances ADN élevées avec des noms de famille espagnols. La première est une correspondance ADN à 26,7 % d’ADN partagé estimée ‘demi-frère, oncle’. Vu l’âge affiché, il s’agit de mon oncle maternel. Je l’ai contacté lui aussi mais je n’ai pas eu de réponse. Je connais maintenant le nom de jeune fille de ma mère, Juan, mais pas son prénom. Je continue donc ma quête pour découvrir ma famille maternelle. C’est très important de connaître ses origines. Je ne porte aucun jugement, ma mère devait être très jeune. Je veux simplement savoir.

Quand Susan m’a envoyé des photos de son père – de mon père – j’ai vu à quel point mon fils lui ressemble : la même tête ! Je lui ressemble beaucoup aussi d’ailleurs. En voyant les photos de mes fils et de moi, une de mes demi-sœurs s’est exclamée : nous avons tous le même sourire !

Susan, la demi-soeur découverte grâce à une correspondance ADN

Susan, la demi-soeur découverte grâce à une correspondance ADN

Susan m’écrit souvent qu’elle espère me rencontrer bientôt. Un jour peut-être…

Un grand merci à Jocelyne d’avoir partagé son histoire avec nous ! Vous n’avez pas besoin d’être un expert pour faire des découvertes incroyables en utilisant MyHeritage DNA. Commandez votre kit dès maintenant !