« J’ai toujours voulu rencontrer ma famille biologique »

Commentaires1

Ce n’est que lorsque Joanne Perkins s’est assise dans le train en direction de Toledo, Ohio pour rencontrer sa famille biologique qu’elle a réalisé ce qui était en train de se passer. Le train l’amenait vers sa famille qu’elle n’avait pas vue depuis l’âge de huit ans.

Tout a commencé en juin 2016, alors que Joanne était assise dans son salon à Trenton, dans le New Jersey, et regardait la télévision. Lorsqu’elle vit une publicité pour MyHeritage, invitant les gens à rechercher leur histoire familiale, elle décida qu’après tant d’années solitaires, elle n’avait rien à perdre. Elle tenta sa chance et chercha sa famille sur MyHeritage.

Joanne s’est d’abord inscrite sur MyHeritage et ouvert un compte gratuit, puis elle a écrit une requête dans la section Communauté de MyHeritage, demandant de l’aide pour retrouver sa famille.

J’ai été élevée dans un orphelinat. Tout ce que je sais c’est que le nom de mon père était Robert Morton Perkins. Le nom de ma mère était Betty Ann Groves. Mon père était en Allemagne dans l’armée. Ma mère avait de la famille à Findlay, Ohio.’
‘J’ai été élevée dans un orphelinat. Tout ce que je sais c’est que le nom de mon père était Robert Morton Perkins. Le nom de ma mère était Betty Ann Groves. Mon père était en Allemagne dans l’armée. Ma mère avait de la famille à Findlay, Ohio.’

Joanne ne s’attendait pas à recevoir une réponse quelques heures plus tard. Elle fut surprise de voir que la réponse venait du fondateur et PDG de MyHeritage. Gilad Japhet passait en revue les requêtes de la Communauté de MyHeritage ce jour-là. Elle fut encore plus surprise de lire son message : il avait trouvé sa famille.

« J’ai retrouvé plusieurs membres de votre famille, ainsi que des informations sur vos parents, grands-parents, oncles et tantes, et d’autres encore. Par exemple, voici la pierre tombale de votre frère qui est mort peu de temps après sa naissance :

La tombe du frère de Joanne, Robert Morton Perkins.
La tombe du frère de Joanne, Robert Morton Perkins.

Ce n’était pas tout. Gilad Japhet envoya à Joanne une grande collection de documents qu’il venait de trouver sur sa famille, dont un article de journal local reportant le décès de son frère, et le certificat de mariage de ses parents. Enfin, il y avait une photo de deux femmes :

Judith et Barbara, des cousines germaines de Joanne.
Judith et Barbara, des cousines germaines de Joanne.

 

« J’ai retrouvé des membres de votre famille sur Facebook. Vous avez, il me semble, une belle famille, dont vos deux cousines germaines. »

Joanne était submergée par l’émotion. Gilad lui demanda de lui parler un peu d’elle-même afin qu’il puisse chercher plus de détails sur sa famille. Émerveillée par l’idée d’un « ange généalogique » qui voulait l’aider d’une manière si significative, elle décida de raconter son histoire et de la partager avec les utilisateurs de MyHeritage.

« J’ai vécu avec ma mère jusqu’à l’âge de huit ans, dit-elle. « Mon père était dans l’armée et fut envoyé en Allemagne. Lorsque que ma mère eut un problème de santé mentale et fut hospitalisée, ma tante et mon oncle m’ont mise dans un orphelinat. Peu de temps après, ma mère mit fin à ses jours et mon père a fini par se remarier. J’ai très envie de rencontrer ma famille biologique. Vous avez réalisé un rêve que j’ai depuis si longtemps. Je vous remercie du fond du cœur. »

Gilad Japhet a continué à faire des recherches sur la famille de Joanne et lui envoya des informations encore plus détaillées sur sa famille, dont des photos de ses proches et leurs numéros de téléphone. Soudain, Joanne pouvait retrouver sa famille en passant un simple coup de téléphone.

Joanne raconte sa première conversation téléphonique avec sa cousine germaine Tammy :

‘J’ai appelé Tammy et j’ai laissé un message sur sa boite vocale. Quelques heures plus tard, elle m’a appelée et m’a dit qu’elle ne me connaissait pas. Et puis elle a rappelé quelques minutes plus tard et m’a dit : ma mère m’a parlé de Betty Ann Groves qui s’est suicidée en laissant trois enfants qui furent placés dans un orphelinat. Un des enfants était une petite fille qui s’appelait Joanne Perkins. Est-ce vous ? Oui c’est moi, répondit Joanne.’

Après de nombreuses heures passées au téléphone, la famille décida de se réunir, et Joanne fut invitée dans l’Ohio. Des scènes du passé, qu’elle pensait avoir oubliées, inondèrent de nouveau sa mémoire.

« Je me suis souvenue soudain de la dernière fois que je les ai vus, quand j’avais huit ans, juste après la mort de maman. Je me suis souvenue du jour où la famille s’est réunie pour décider du sort des trois enfants.

Quelques jours avant son départ, elle reçut par la poste une autre surprise de la part du PDG de MyHeritage : un arbre généalogique imprimé avec pas moins de cinquante de ses parents biologiques.

joanne-train-e1480928045673-606x472

– Personne n’a jamais fait autant pour moi, dit Joanne. « Je n’ai jamais osé espérer qu’un jour des gens qui ne me connaissent pas puissent réaliser mon rêve. Le voyage en Ohio a été un rêve devenu réalité. »

Conformément aux souhaits de la famille, la réunion dans l’Ohio a eu lieu loin des caméras. Après tant d’années et de souvenirs douloureux, ils ont demandé à ce que ce moment reste privé.

Joanne résume la réunion : « J’ai bouclée une boucle. Quand je leur ai montré l’arbre généalogique que j’avais reçu de MyHeritage, tout le monde a compris le lien entre nous. Je ne pensais pas arriver à ce moment, mais aujourd’hui je ne suis plus seule. J’ai une grande famille qui m’aime et qui ne m’a jamais oubliée. »

 

Laisser un commentaire

L’email est maintenu privé et ne sera pas affiché

  • Savard Marjo


    1 février 2017

    tres tres heureuse pour vous tous et toutes
    moi aussi j aie eue ce bonheur de renouer avec ma famille biologique
    a 72 ans
    c est une joie un bonheur si intense qu on ne parvient a le decrire
    nos parents biologiques qui qu ils soient sont notre colonne vertebrale
    felicitations a toute l equipe de Heritage Bravo a vous tous