‘Madeleine project’ ou la cave rêvée du généalogiste

Commentaires1

Il y a quelques mois, un nouveau type de web-documentaire est apparu sur Twitter. Émouvant et intriguant, ‘Madeleine project’ est un vrai feuilleton d’aujourd’hui qui a débuté le 2 novembre 2015.

Tout a commencé lorsque la journaliste Clara Beaudoux emménagea dans un nouvel appartement et découvrit que toute la vie de celle qui l’avait précédée était enfermée dans la cave. Une enquête palpitante est lancée.

Madeleine n’a pas eu d’enfants et de petits-enfants qui aujourd’hui chérissent son souvenir. Clara Beaudoux le fait et c’est tant mieux pour elle… et pour nous. Un bel hommage à une femme ‘ordinaire’ qui mérite à être connue, et sans lequel Madeleine aurait été bel et bien oubliée.

Madeleine enfant entourée de ses parents

Alors que la deuxième saison vient de s’achever, nous avons posé quelques questions à Clara.

Vous avez mis 2 ans avant de commencer Madeleine Project. Qu’est-ce qui vous a finalement décidé à le faire et pourquoi avoir choisi Twitter ?

J’ai commencé quand mon emploi m’a laissé davantage de temps, avant je n’avais pas le temps. Et je n’étais pas à l’époque dans une démarche « documentaire ».

J’ai choisi Twitter parce que c’est un outil que j’avais appris à utiliser pour raconter l’actualité, et j’aime son format concis, et le fait de pouvoir poster une photo + une légende se prêtait bien à la découverte des objets.

Si vous aviez encore des doutes sur la légitimité de votre démarche, la réaction des gens qui ont connu Madeleine cautionne complètement votre projet. Avez-vous toutefois encore des doutes ?

Pas des doutes, mais des questions, c’est un projet qui questionne, évidemment. Aurait-elle aimé que je fasse cela ? Je n’aurais jamais la réponse, c’est pourquoi je fais cela avec un très grand respect, une très grande bienveillance.

On a découvert dans la deuxième saison une Madeleine sympathique, charmante, aimant la vie et les gens qui le lui rendaient bien. La grand-mère idéale. On voudrait tous une voisine comme ça. Qu’auriez-vous fait si vous y aviez découvert que Madeleine était une horrible personne ?

Je me pose exactement cette question, et je ne sais pas. Je ne suis pas sûre que j’aurais continuer, car ce que j’aime notamment dans ce projet c’est la beauté de l’histoire et de la personne qu’elle était, c’est en tout cas l’image que je souhaite conserver.

Il y a bien sûr Madeleine, mais il y a aussi sa mère Raymonde, son père Henri, la marraine de Madeleine, Willy, Jacques, Maud, son fiancé  Loulou, son compagnon d’un temps Bernard (la fille de celui-ci). Beaucoup de pistes à suivre. Quelle est la personne de son entourage qui vous intrigue le plus ?

Loulou. Je continue l’enquête à ce sujet. Loulou était le fiancé de Madeleine dans les années 40, j’ai retrouvé dans la cave plusieurs paquets de lettres écrites par Loulou, à Madeleine. Mais j’ai aussi retrouvé son faire-part de décès qui indique qu’il était mort en 1943 à l’âge de 31 ans. J’imagine que cela a été une très grande tristesse pour Madeleine, alors j’ai envie de chercher qui il était, et comment il est mort…

S'agit-il de Loulou sur cette photo ?

Madeleine Project va bientôt devenir un livre. Comment abordez-vous ce changement de support ?

C’est un peu un défi, tenter d’imprimer les tweets sur du papier, fixer l’Internet, j’aime ce genre d’essai un peu expérimental. J’aime aussi l’idée de garder une trace de ce projet, de l’inscrire dans du papier, d’en conserver une mémoire physique, pour un projet sur la mémoire justement.

Les internautes attendent la suite. À quand la 3e saison ?

Bientôt sûrement, je continue l’enquête en tout cas !

Vous pouvez suivre la suite de ce projet sur TwitterFacebook et Storify.

Laisser un commentaire

L’email est maintenu privé et ne sera pas affiché

  • Lise Ouellet


    20 avril 2016

    J’ai hâte de connaître l’histoire de Madeleine