Les photos de famille : pourquoi vos ancêtres ne souriaient-ils pas ?

Commentaires25

Nous nous souvenons de nos ancêtres grâce à leurs photos qui fournissent de petits aperçus de leur monde, et les ramènent à la vie une fois de plus. Si elles sont bien préservées, les photos offrent des souvenirs durables pour les générations futures.

Lorsque l’on regarde de vieilles photos de nos ancêtres, il n’est pas facile de se demander ce qu’ils pensaient à ce moment. Leurs expressions ambiguës nous laissent perplexes. Étaient-ils heureux? Étaient-ils tristes?
Il est extrêmement rare de trouver des photos du 19e siècle où les gens sont souriants ou laissent transparaître une émotion. Que se cache-t-il derrière leurs regards graves?
Nous avons pu trouver quelques raisons pour lesquelles les gens à l’époque ne souriaient pas :
Le manque de soins dentaires
Une théorie stipule que les personnes à l’époque ne souriaient pas car leurs dents n’étaient tout simplement pas blanches. Les soins dentaires n’était pas facilement accessibles, et l’hygiène dentaire n’était pas importante. Beaucoup de gens avaient des dents manquantes, laissant des trous béants dans leurs bouches ; une raison légitime de ne pas sourire.
Les photographies étaient rares et coûteuses
Les gens qui ont eu la chance de poser pour des photographies considéraient ce jour comme un événement important, qui ne se produirait probablement qu’une seule fois dans leur vie. Ils traitaient les photographies comme des peintures et tentaient de reproduire un portrait dans lequel personne ne sourit.
Les temps d’exposition importants
Lorsque la photographie était à ses débuts, les temps d’exposition étaient très longs. Capturer une seule photo pouvait prendre jusqu’à 15 minutes. Les gens préféraient donc garder des positions simples, sans sourire.
Avec le temps, la technologie du film a progressé et s’est améliorée, et l’industrie du cinéma est née. Les acteurs ont commencé à apparaître sur le grand écran, avec des mouvements du visage et des expressions. Sourire sur les photos est alors vite devenu socialement acceptable et encouragé. Ainsi, depuis le début des années 1900, nous voyons des expressions plus familières dans les photos.
Pourquoi pensez-vous que nos ancêtres ne souriaient pas? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous!

Laisser un commentaire

L’email est maintenu privé et ne sera pas affiché

  • Anny Curé


    8 octobre 2015

    Je pense que c’est la durée d’exécution des clichets !!
    Les instannés étaient encore un beau rêve….

  • Robert Pilon


    9 octobre 2015

    Vous vous imaginez les crampes dans les joues avec un sourire soutenu de 15 minutes!!! Mes grands-parents étaient tous sérieux sur leurs photos, mais à partir de ma mère et mon père, les sourires étaient déjà à la mode.

  • François Avon


    9 novembre 2015

    Je pense qu’il s’agit surtout d’une convention sociale. Une photo sur laquelle un personnage souri aurait été considérée comme frivole.

  • Francine Leblanc


    9 novembre 2015

    Les gens se faisaient immortaliser. C’était du sérieux.

  • JF BARRE


    9 novembre 2015

    Peut être que ces 2 garçons préféraint aller jouer dehors , et aussi étaient ils en pension , ils fallait être bien habilllé et se bien se tenir sous le regrd sévère des parents qui payaient cher ces photos et le sérieux ne prêtait pas a sourire…
    d’autres souriaent naturellement mais l’époque était difficile pour beaucoup et leur visage restait grave .

  • HAREL


    9 novembre 2015

    nos ancêtres étaient sous le spectre de la guerre et de plus ne pensaient qu’à leur travail

  • Maurice Baroillier


    9 novembre 2015

    et de nouveau maintenant, on vous empêche de sourire……pour les photos d’identité !

  • André Hamel


    9 novembre 2015

    Au delà des explications techniques, il peut y avoir aussi des explications culturelles. Si aujourd’hui, il est important de se montrer affable, avenant et sociable sur sa page Facebook, il était à l’époque important d’avoir l’air sérieux, fiable, responsable sur ses photos. Sourire sur une photo aurait pu sembler frivole.

  • monique vouligny


    9 novembre 2015

    Je sais que certaines femmes devaient marier le gars qui était le choix des parents donc…la mariée n’était pas contente c’est le cas de la soeur de mon père qui s’est marié avec un homme riche et unique et il devait garder ses parents…mariage en 1924

  • Grosjean


    9 novembre 2015

    Les soins dentaires . Les jolies dames avaient toujours à portée de main un éventail qui selon sa position indiquait leur état d’esprit voire leur statut social (ex: éloignez-vous, je suis mariée ) .

    Cet éventail permettait aussi de dissimiler les petits défauts physiques .
    (vous ne verrez jamais Sisi, notamment, sourire tant sa dentition était vilaine )

  • LE STUNFF


    9 novembre 2015

    Les sujets connaissaient rarement le photographe, (moins rare aujourd’hui) et l’instant était précieux. On ne la refaisait pas…

  • Rayon


    9 novembre 2015

    Parce que ils étaient impressionnés par l’appareil photo, et que un tel événement était rare et qu’il fallait bien se tenir. Sur son 31 comme on dit…et politesse vis à vis des autres, et le regard des autres !

  • Henry POYET


    9 novembre 2015

    Et pourquoi sourire quand on nous photographie? Alors que une minute avant et une minute après nous avions et nous aurons notre expression naturelle. Le sourire des sujets photographiés peut souvent être comparé à une grimace forcée.
    Vous êtes vous déjà posé la question de savoir quel était sur la totalité de la vie d’un humain, le temps qu’il passait à sourire? Je n’ai pas la réponse mais je suppose que 5% est déjà exagéré.
    Je pense donc qu’il faut photographier les gens dans l’attitude qu’ils adoptent le plus couramment dans leur existence. Et je pense que nos ancêtres avait raison de garder leur sérieux quand on les photographiait, et que s’il ne souriaient pas c’était tout simplement parce qu’ils n’en avaient pas envie.
    Bien à vous tous.
    HP

  • Alain


    9 novembre 2015

    Ils souriaient pas pour faire parler les petits curieux comme vous 150 ans aprés et qu’ ils se demandent  » pourquoi ils sourient pas  » ! MDR

  • BOUGARTCHEV


    9 novembre 2015

    Oui, il est difficile de garder la pose 15 mn…
    C’est pourquoi je pense qu’ils étaient plus ou moins souriants.

  • Cdjassa


    9 novembre 2015

    La désinvolture n’était pas de mise, à l’époque. Prendre une photo était effectivement un événement important et donc sérieux !!!

  • Danielle


    10 novembre 2015

    Puisque les poses étaient si longues ils étaient attachés normalement par le cou et des fois cela pinçait un peu. Ils devaient pas respirer et rester comme une statue pour toute la duré.
    La photographie n’a pas évolué très vite jusqu’aux années 1925, à peu près. Une fois que les appareils ont eu la portabilité et les ‘flash’ tout a changé. les années 60 nous ont donnés les appareils automatiques et après c’était la grande évolution.

  • yves.brunetti


    10 novembre 2015

    belle realisation

  • maminouche


    10 novembre 2015

    Parce que je voyage souvent en Serbie, je peux dire que le sourire est plutôt rare ici, entre personnes qui ne se connaissent pas. Sourire en rue, par exemple, peut sembler étrange. D’abord parce que la vie n’est pas facile et ne prête donc pas à sourire, ensuite parce que ce n’est pas « bien » de sourire à des inconnus en public. Par contre, je suis née avec le sourire sur les lèvres, je ne peux m’empêcher de sourire. Et c’est drôlement communicatif !!! Souriez, souriez, même si rien ne va !!!! Ca aide !

  • Godefroy


    10 novembre 2015

    Bernadette
    Je pense que nos ancêtres ne montraient pas un sourire devant des appareils qui étaient impressionnants et le technicien ne leur demandait peut-être pas. La durée de pose était longue, ils pensaient d’abord a leur posture en premier. Pour eux le sourire était superflu et ils en avaient pas envie.
    Cordialement.
    B G

  • Richard


    11 novembre 2015

    Ils sont déçus : on leur a dit  » attention, le petit oiseau va sortir !  » et ils n’ont rien vu passer.

  • Normand Brulotte


    13 décembre 2015

    Prendre une photo était effectivement un événement important et donc sérieux !!! Surtout les équipements de photographe était très lent, donc il ne fallait pas bouger…
    Souriez c’est bon pour le moral!

  • Timenhir


    2 janvier 2016

    et toujours pas le droit de sourire sur les photos d’identité!

  • Didier


    7 juin 2016

    PAQUE…le petit oiseau tardait à sortir!!!!

  • Vincent Dirickx


    19 décembre 2016

    L’ éducation de l’ époque ; on ne montre pas ses émotions ! Ceci a mis du temps à disparaître !