Ce dont je me souviens de mon enfance…

Commentaires2

Notre enfance est une période qui sans conteste façonne l’adulte que nous devenons. Chaque personne a sa propre enfance et ses propres souvenirs et les citations célèbres ne manquent pas sur ce moment crucial de la vie.

‘Il y a toujours dans notre enfance un moment où la porte s’ouvre et laisse entrer l’avenir.’ Graham Greene

‘Il reste toujours quelque chose de l’enfance, toujours.’ Marguerite Duras

Photo Robert Doisneau

Souvent lorsque l’on est enfant, on voudrait grandir vite, être déjà grand, et faire ce qu’il nous plaît. Ma fille qui n’a pas encore dix ans, commence à dire en ce moment qu’il lui tarde de pouvoir travailler ! Et pourtant elle a une enfance choyée et joyeuse, et j’espère qu’elle aura de beaux souvenirs de son enfance.

De ma propre enfance, j’ai gardé le souvenir de mes expéditions bucoliques accompagné de mon petit poussin que j’avais appelé Titi. Plus tard il devint un superbe coq qui finit un jour dans le ventre d’un vilain renard.

Aujourd’hui nous voudrions vous demander ce que vous évoque votre enfance. Quel est le premier souvenir qui vous vient à l’esprit lorsque vous entendez le mot ‘enfance’ ?

 

Laisser un commentaire

L’email est maintenu privé et ne sera pas affiché

  • Prenat jean claude


    30 avril 2017

    Je suis né en 1935,mes souvenirs d’enfance sont surtout basés sur des fait de guerre, les premiers bombardements, la fuite devant les allemands avec nos valises en carton, la vie de réfugiés dans le Lot et Garonne en passant d’abord par la Vendée . Les privations, les sabots en bois et les galoches, les habits retaillés dans des vetement militaires américains donnés par le secours américain. Le retour d’évacuation en hiver à la campagne en marchant dans la neige les cuisses à l’air. L’école sous l’occupation allemande, Le ramassage des doryphores sur les plans de pommes de terre surveillé par les allemands. La fin de la guerre, la retraite des troupes allemandes, l’arrivée des troupes Américaines de libération. Le premier bal au village sur musique d’orchestre américain. Mes jeux avec des explosifs et armement laissés à l’abandon par les allemands, Beaucoup d’autres choses qui auraient pu mettre ma vie en danger. Ensuite le retour dans ma ville natale qui a été détruite à plus de 70%, Notre installation dans une maison de cité provisoire, sans confort ,le toit fuyait ,la pluie et la neige qui fondait traverssait le plafond en carton bouilli et tombait sur les lits Mes jeux avec mes copains dans une usine en ruine non loin de la gare presque entièrement démolie. Voilà , mes souvenirs ne sont pas ceux d’une enfance joyeuse, mais j’avais des parents très courrageux qui ont tout fait pour nous préserver mes 3 soeurs et moi des dangers et de la faim .

  • Louisette


    15 juin 2017

    Pour moi y a que des souvenirs de deces autour de moi
    Une enfance passee a enterrer des etres chers et proches, mes parents, c trop triste