Les chevaux de la Grande Guerre

Commentaires6

Les hommes ne furent pas les seules victimes de la Première Guerre mondiale. Durant les longues années de ce conflit, les animaux ont payé eux aussi un lourd tribut. Ils furent des millions de chevaux, de mulets, d’ânes, et de pigeons à être entraînés par les hommes dans cette folie meurtrière.

Ils transportèrent le matériel ou les hommes, ils informaient les mouvements de l’ennemi… Sans compter les moutons qui déminaient les terrains, les chiens et les chats qui se trouvaient sur le front et qui devinrent souvent les compagnons des soldats, ou les rats qui les malmenaient…

Voici un gros plan en photos sur les chevaux de la Grande Guerre :

Si le sujet vous intéresse, nous vous conseillons la lecture de ‘Bêtes des tranchées : Des vécus oubliés’ d’Éric Baratay.

Laisser un commentaire

L’email est maintenu privé et ne sera pas affiché

  • contri claude


    14 août 2014

    je ne pourrai jamais lire ce livre que vous recommandez, trop triste.

  • Chadelat


    14 août 2014

    LES MEILLEURS AMIS DE L’HOMME! ( LES PAUVRES! )

  • Van nieuwenhuyse


    15 août 2014

    Eux aussi ont souffert… de mauvais traitements en plus!

  • Fauquenot


    16 août 2014

    C’est en visitant le musée de Meaux que j’ai réalisé qu’il y avait eu autant de chevaux, et par là même de soldats vétérinaires pendant la grande guerre.

  • Godefroy


    18 août 2014

    Il me sera impossible de lire ce livre que vous préconisez, trop dure. Les chevaux ont souffert et endurez tellement, avant de mourir eux aussi.

  • vincent


    5 novembre 2014

    le pauvre cheval