Nos bénévoles : Gerry van Eeden d’Afrique du Sud

Commentaires0

Gerald (Gerry) Dixon van Eeden, 68 ans, est un traducteur afrikaans pour MyHeritage. Il est né à Cradock, en Afrique du Sud. Il a grandi à Oudtshoorn, et vit depuis 30 ans à Port Elizabeth.

Gerald (Gerry) Dixon van Eeden

Après des études à l’Université de Port Elizabeth et à l’Université de Stellenbosch, Gerry a été professeur d’école primaire pendant 34 ans. Il était directeur adjoint de l’école primaire Tjaart van der Walt à Port Elizabeth lorsqu’il a pris sa retraite en 2009.

Il a commencé à s’intéresser à la généalogie après s’être rendu compte qu’il ne connaissait pas très bien, voire pas du tout, les propres membres de sa famille.

‘C’était toujours très embarrassant quand quelqu’un parlait d’un membre de la famille et que je ne savais même pas de qui il parlait.’

A la retraite, la première chose qu’il a faite a été de commencer son arbre généalogique.

J’ai essayé deux ou trois autres programmes avant de découvrir MyHeritage. C’est facile à utiliser, capable de faire tout ce que je veux, c’est fantastique pour la recherche et c’est vraiment convivial.

Gerry a retrouvé la trace de ses ancêtres jusqu’à Jan Janse van Eeden (né en 1637), arrivé en Afrique du Sud en 1662.

J’ai décidé de me concentrer sur les descendants de mon grand-père, Frederick Jacobus van Eeden (né en 1861), la septième génération de Van Eedens en Afrique du Sud. Il a épousé Rachel Magrita Petronella Radema (née en 1867) et ils ont eu 11 enfants (six fils et cinq filles). J’ai commencé par les membres de la famille que je connaissais et je leur ai demandé d’ajouter des parents. J’ai ainsi connu davantage ma famille et notre histoire. Plus tard, j’ai commencé à utiliser les Smart Matches et les Record Matches et j’ai découvert encore plus de membres de la famille que je ne connaissais pas.

Le grand-père de Gerry, Oupa Frikkie (au centre) et ses six fils. (De gauche à droite) Gideon Jacobus (Giel) né en 1901, Cornélius Jansen (Kerneels) né en 1894, Daniël Johannes (Dan) né en 1910, Frédéric Jacobus (Oupa Frikkie) né en 1861, Frederick Jacobus (Kowie) né en 1892, Gert Christiaan né en 1898 et Petrus Jacobus né en 1899.

Il a ensuite ajouté les ancêtres et les descendants de sa mère à son arbre généalogique. Le père de Gerry, Daniel Johannes van Eeden épousa Grace Geraldine Dixon en 1943, et ils eurent deux fils et trois filles. Le père de la mère de Gerry, Gerald Thomas Dixon (né en 1889), est originaire d’Irlande et vécut à Garies et à Springbok dans l’ouest de l’Afrique du Sud. Il épousa Maria Johanna Weich (née en 1888), et ils eurent un fils et deux filles. Aujourd’hui, Gerry compte 460 personnes dans son arbre généalogique ; 314 sont vivants. Près de 90% d’entre eux vivent en Afrique du Sud, les autres sont au Danemark, en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, au Canada et aux États-Unis.

La plupart des membres de sa famille connaissent sa nouvelle passion pour l’histoire familiale. Quand ils se réunissent, ils lui posent des questions au sujet des membres de la famille qu’ils ne connaissent pas. Tout le monde reçoit des notifications sur les anniversaires, et ils se parlent plus souvent maintenant.

Je trouve que notre famille est beaucoup plus proche et nous nous rencontrons régulièrement pour fêter les anniversaires. Cela a amélioré nos relations. Je suis tellement enthousiaste que j’ai inspiré six autres membres de la famille et des amis. Ils ont eux-aussi commencé à construire leurs propres arbres généalogiques, en utilisant MyHeritage.

La cousinade Van Eeden en 2002, à Swellendam en Afrique du Sud.

Quand Gerry a commencé à utiliser MyHeritage, il a vu que c’était disponible en 36 langues (aujourd’hui, 42), mais que sa langue maternelle, l’afrikaans, n’en faisait pas partie. Lorsqu’il a su que nous avions une équipe de traducteurs volontaires, il a aussitôt décidé que c’était quelque chose qu’il pouvait faire pour les utilisateurs en Afrikaans.

Dès que j’ai commencé à traduire, je me suis pris au jeu. Aujourd’hui, c’est mon passe-temps et une partie de ma routine quotidienne. C’est un défi et c’est très stimulant de traduire le programme, les bulletins d’information, le guide de l’utilisateur, les questions fréquemment posées et autre. J’apprécie beaucoup les lettres de remerciement de l’équipe de traduction.

Une des découvertes de Gerry faites avec MyHeritage fut la découverte d’un cousin qui est parti vivre en Angleterre il y a 40 ans.

Nous avions perdu contact à l’époque, mais maintenant j’ai soudainement découvert de nombreux membres de la famille que je ne connaissais pas. C’est si agréable de discuter de notre histoire familiale avec eux. J’ai aussi retrouvé les descendants du frère aîné de mon père.

Souhaitez-vous vous rejoindre notre équipe de traducteurs bénévoles et aider les locuteurs de votre propre langue à découvrir, préserver et partager leur histoire familiale ? Pour savoir comment vous pouvez nous rejoindre : http://translations.myheritage.com/

Laisser un commentaire

L’email est maintenu privé et ne sera pas affiché