Coïncidences généalogiques

Commentaires4

Vous vous souvenez certainement de ces scènes de vrais couples dans le film ‘Quand Harry rencontre Sally’, qui apparaissent tout au long du film. Dans une de ces scènes, un couple, tout en complétant constamment les phrases l’un de l’autre, raconte comment, au cours de leur vie, ils étaient dans les mêmes endroits en même temps et auraient facilement pu se rencontrer avant.

(Crédit image: Youtube / Quand Harry rencontre Sally)
(Crédit image: Youtube / Quand Harry rencontre Sally)

Ce n’est que de nombreuses années plus tard qu’ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux. Tous deux sont nés en 1921 à New York, à sept jours d’intervalle dans le même hôpital. Ils ont grandi dans la même rue et leurs deux familles ont ensuite déménagé dans le même nouveau quartier et ce à la même époque. Pendant six ans, elle a travaillé comme infirmière au 15e étage d’un immeuble ou lui-même travaillait au 14e étage. Et pourtant, au cours de toutes ces années, ils ne se sont jamais rencontrés. Ce n’est que quelques années plus tard, à l’hôtel Ambassador à Chicago que leurs chemins se croisèrent. Il séjournait au troisième étage et elle séjournait au 12e étage. Ils se sont rencontrés dans l’ascenseur, et il est monté neuf étages supplémentaires juste pour continuer à lui parler.

Avez-vous des histoires de coïncidences dans votre famille ?

Récemment la presse s’est fait l’écho d’une histoire similaire. Un jeune couple du Zhejiang, en Chine, étaient sur le point de se marier lorsqu’ils découvrirent que leur rencontre aurait pu se produire bien plus tôt. La future mariée, Lu Yiqin, regardait des photos d’enfance de son fiancé, Zhang Hedong, lorsqu’elle repéra sa propre mère en arrière-plan sur une photo prise 16 ans plus tôt quand Zhang avait 14 ans !

Zhang Hedong avec sa future belle-mère en arrière-plan [Crédit d’image : trueviralnews.com]
Zhang Hedong avec sa future belle-mère en arrière-plan [Crédit d’image : trueviralnews.com]
Cette histoire démontre encore une fois combien il est important de conserver et préserver vos vieilles photos de famille !

Connaissez-vous de telles coïncidences dans votre histoire familiale ? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous

Laisser un commentaire

L’email est maintenu privé et ne sera pas affiché

  • lemoine


    30 novembre 2016

    J’habitais dans le nord et je ne connaissais pas grand chose sur ma famille tant maternelle que paternelle. Et puis un jour je me décide à faire mon arbre généalogique. Quelque temps après nous avons du déménager car mon mari avait une mutation dans le Pas-de-Calais. Après notre installation j’ai repris mes recherches. Quelle ne fut ma stupeur de trouver que toute la famille de mon père était née dans les villages entourant le mien et la cerise sur le gateau mon arrière-arrière-grand-mère était née dans mon village. Quel bonheur pour moi, c’est une très belle coinsidence. J’en ai eu les larmes aux yeux comme quoi la vie nous réserve bien des surprises.

  • Nam


    13 décembre 2016

    J’ai des parents reliés (par une alliance) par des ancêtres commun à la 11ème génération

  • Steenssens


    14 décembre 2016

    Comme dans beaucoup de famille je suis le cousin de mon épouse …. au 15 ème degré.
    Mais j’aimerais vous raconter une histoire vraie arrivée à une de mes amies M. V. décédée depuis d’un cancer.
    Déjà malade, cette dame divorce et un jour de cafard, elle décide de compter les mois de bonheur qu’elle a eus avec son mari. Les mois, puis les jours, puis les heures, les minutes. Oh surprise : avec un 0 devant ce chiffre cela pourrait donner un numéro de téléphone. Tant qu’on y est pourquoi ne pas le composer… Et quelqu’un répond.  » Bonjour Madame, je suis Madame V. . Permettez-moi de vous parler un peu de ma démarche tout-à-fait « idiote » ? » et elle lui raconte son état d’âme.
    Et de l’autre côté du fil la dame pleine d’attention mais qui n’y comprend pas grand’chose, lui pose de plus en plus de question. Jusqu’au moment où elle lui annonce qu’elle a du courrier pour elle…. (quand la réalité dépasse la fiction). Madame V se rend sur place, à quelques km de chez elle. Il s’avère que le courrier ne lui est pas destiné (bien que ce soient ses noms et prénoms) mais bien à une homonyme qui habite un appartement de l’immeuble. Mon amie se rend donc à cet appartement et les deux dames se sont parlé et sont restées amies…. Il en a été écrit un petit livret.

  • de SAINT AGNAN épouse ROUYER


    15 décembre 2016

    En faisant la généalogie de notre famille du côté de sa grand-mère maternelle, ma fille a découvert une cousine du côté de son père (mon mari) et un cousin (le mari de cette cousine)du côté de ma mère! Donc aux cousinades, je retrouve mon cousin et mon marin sa cousine. De plus, la mère de cette cousine est allée en vacances chez les parents de ma belle-mère!