10    avr 20141 commentaire

Famille : frères et sœurs

Aujourd’hui je voudrais partager avec vous ce que ma collègue Esther vient d’écrire sur ses sœurs. J’ai un petit frère que j’adore, mais lorsque j’ai lu son texte, j’ai presque regretté de ne pas avoir grandi moi aussi avec trois sœurs !

Mes sœurs et moi sommes nées chacune à deux ans d'intervalle. Mes sœurs sont mes meilleures amies et mes plus grandes confidentes. Je suis la numéro deux, et avec la numéro trois nous avons l'habitude de plaisanter en disant que nous sommes le double remplissage d’un biscuit oreo.

Esther (la première à droite) et ses trois sœurs

Nous avons grandi en étant très soudées. Nous étions quatre sœurs, habillées avec des tenues assorties, et nous présentant toujours selon l’ordre de naissance. Nous faisions tout ensemble, en nous amusant beaucoup.

Lire la suite "Famille : frères et sœurs" »

27    nov 20120 commentaire

Quelle est la meilleure place dans la fratrie ?

Vaut-il mieux être l’aîné, le cadet (autrefois appelé puîné), ou le benjamin ?

Si dans le passé, il était préférable d’être le premier enfant, notamment dans les familles de la noblesse, aujourd’hui chaque enfant reçoit (en principe) une part égale de l’héritage familial, quel que ce soit l’ordre de naissance ou son sexe.

Vous l’avez certainement déjà lu ou entendu, être l’aîné, l’enfant du milieu, ou le dernier né n’est pas anodin, car l’ordre de naissance influerait sur notre comportement dans la vie.

L’aîné est censé être le leader de la fratrie, le modèle à suivre pour les autres, s’il est capable d’assumer son rôle. L’enfant du milieu peut avoir du mal à trouver sa place, et petit dernier est peut-être celui qui s’en sort le mieux, chouchouté parce qu’il est le petit dernier

Mon frère et moi

Lire la suite "Quelle est la meilleure place dans la fratrie ?" »

2    mai 20123 commentaires

Sondage : Frères et sœurs

Frère et sœur: mon frère et moi

Je dois remercier mes parents: j’ai la chance d’avoir un frère (qui aujourd'hui fête son anniversaire). D’ailleurs ma mère sait de quoi je parle ; elle a elle-même un frère avec qui elle entretient une relation privilégiée.

Le lien entre frère et sœur, qu’il soit décliné au singulier ou au pluriel) est l’assurance dans la vie d’avoir un ami sûr, avec lequel on partage la même histoire familiale, les mêmes souvenirs, les mêmes joies et peines. En principe. Certains pourront certainement nous parler de relations exécrables entre frères et sœurs !

Il est certain qu’avoir plusieurs frères ou sœurs n’est pas la même expérience que d’en avoir un seul. Je me souviens que lorsque je vivais à Naples, j’avais lu un article d’époque sur une mère qui avait eu 19 enfants dans les années trente. Les familles nombreuses ne manquaient pas alors en Italie. C’était aussi le cas dans le nord du pays: mon grand-père paternel, né en 1915 en Vénétie, avait 7 sœurs et 2 frères. Depuis, dans ma famille, aucune branche n’a fourni autant de frères et sœurs!

Lire la suite "Sondage : Frères et sœurs" »

A propos  |  Vie privée  |  Partager cette page  |  Aide  |  Plan du site
Copyright © 2014 MyHeritage Ltd., All rights reserved