16    juil 20144 commentaires

‘Une famille en Normandie dans la tourmente’

Jean-Louis Grognet

Le mois dernier nous vous avons invité à nous envoyer vos témoignages de la bataille de Normandie. Le premier récit que nous publions dans les pages de notre blog nous a été envoyé par monsieur Jean-Louis Grognet. Fils et petit-fils de militaire, il avait deux ans lorsque la bataille de Normandie libéra le sol français de l’occupation nazie. Il a rassemblé et mis par écrit une riche documentation dont les membres de sa famille sont les protagonistes. Nous vous proposons quelques extraits de son livre '1944. Un jour le débarquement'.

Résidant à Paris,  sa famille avait trouvé refuge chez des cousins à Tinchebray dans leur ferme de La Bichetière . Ils vont ainsi se retrouver dans la tourmente d’une bataille qui a marqué douloureusement la Normandie.

Fin juillet, le général von Kluge installera son état-major à la Bichetière. Cette présence entraînera un mitraillage incessant et l’évacuation de la famille le 6 août. Ils seront de retour à Paris le 3 septembre.

Lettre de son père Jean Grognet (qui faisait partie des Forces Françaises de l'Intérieur), écrite de Paris le 6 juin 1944

…. Aux dernières nouvelles nous apprenons que la côte de la Manche est puissamment bombardée depuis ce matin 2 heures et que plusieurs tentatives d'occupation de têtes de ponts sont en voie d'exécution...en basse Seine ! dont une sur le Cotentin ! vous devez en avoir les répercussions auditives... Il fait mauvais temps...c'est la grande marée ! Espérons que ton fils pourra te rejoindre, cela sera mieux pour toi. Il ne faut avoir aucune inquiétude de notre côté. Deux alertes cette nuit, nous en sommes à la 2ème aussi ce matin et il n'est que 10 h 30.

…. Dans tous les cas je crois que la guerre est entrée ou passera d'ici la fin du mois dans la phase décisive qui nous permettra de respirer plus librement. Je ne pense pas avant le 15 juin quand même.

Lire la suite "‘Une famille en Normandie dans la tourmente’" »

10    juin 201426 commentaires

La bataille de Normandie : racontez-nous un souvenir personnel

Le débarquement des Alliés en Normandie le 6 juin 1944, dont la commémoration a eu lieu la semaine dernière, marqua le début de la bataille de Normandie qui permit  la Libération de Paris le 25 août et se conclut avec la libération de la ville du Havre le 12 septembre.

L'église de Rots en 1944

Si trois millions de soldats participèrent à cette gigantesque opération militaire, c’est toute la population civile qui vécut cet événement. La Normandie fut l’une des régions les plus durement éprouvées par la guerre. Des dizaines de milliers de personnes furent tuées ou blessées durant les bombardements alliés.  Les villes détruites, les villages rasés laissent des centaines de milliers d’autres sans abri.

Lire la suite "La bataille de Normandie : racontez-nous un souvenir personnel" »

6    juin 20141 commentaire

D-Day : 70e anniversaire du débarquement et de la bataille de Normandie

De nombreuses cérémonies commémorent aujourd’hui le débarquement en Normandie et la bataille qui a suivi. Il y a soixante-dix ans, dans la nuit du 5 au 6 juin, de longs mois de préparation arrivaient à terme. Les Alliés débarquaient sur le sol français, occupé depuis quatre longues années par l’armée allemande. Le débarquement marqua le début de la fin d'un conflit qui ravagea le monde entier entre 1939 et 1945. Paris sera libéré en août 1944 mais l’Allemagne ne capitulera qu’en mai 1945 après avoir défendu Berlin âprement.

Photo Robert F. Sargent (NARA)

Si les Alliés étaient conscients de la nécessité d’un débarquement dès 1942, ce n’est qu’en janvier 1944 que le général américain Dwight David Eisenhower fut chargé de la mise en place de l’opération. Le débarquement est connu sous le nom de code ‘opération Neptune’, la bataille de Normandie sous le nom de code ‘Overlord’.

Le débarquement était initialement prévu pour le 5 juin, mais alors que les convois avait déjà appareillé des ports anglais, ils firent demi-tour en raison des mauvaises conditions météorologiques.  Les forces alliées comptaient en majorité des Britanniques, des Canadiens, des Américains, des Français de l’Armée française de la Libération, mais aussi des belges, des polonais, des norvégiens…

Des cinq plages normandes qui furent le théâtre de cette opération d’envergure, c’est Omaha Beach qui a connu le plus de pertes humaines, ce qui lui vaudra le nom de ‘Bloody Omaha’, ‘Omaha la sanglante’.

Si un ou plusieurs membres de votre famille ont vécu les événements du débarquement et de la bataille de Normandie, n’hésitez pas nous le raconter dans les commentaires ci-dessous.

A propos  |  Vie privée  |  Partager cette page  |  Aide  |  Plan du site
Copyright © 2014 MyHeritage Ltd., All rights reserved