28    juin 20143 commentaires

Centenaire de l’attentat de Sarajevo

Prélude de la Première Guerre mondiale, il y a cent ans le prince héritier de l'empire austro-hongrois et son épouse étaient assassinés à Sarajevo, capitale de Bosnie-Herzegovine, qui faisait alors partie de l’Autriche-Hongrie.

La une du Petit Journal du 12 juillet 1914.

François-Ferdinand d’Autriche était un neveu de l’empereur François-Joseph. Sa mère, Marie-Annonciade de Bourbon-Siciles, était morte de la tuberculose en 1871 à l’âge de 28 ans. Son cousin germain, l’archiduc héritier Rodolphe, était décédé mystérieusement à Mayerling avec sa maîtresse Marie Vetsera, en 1889. Puis son père, l’archiduc Charles-Louis, frère cadet de l’empereur, avait été emporté par une fièvre typhoïde en 1896 après avoir bu de l’eau du Jourdain lors d’un pèlerinage en Terre Sainte. François-Ferdinand était devenu alors l’héritier de l’empire austro-hongrois.

L'archiduc François-Ferdinand et son épouse Sophie

En 1900 François-Ferdinand avait épousé Sophie Chotek, demoiselle d’honneur à la Cour d’Autriche. Parce qu’elle était issue certes d’une famille de la vieille noblesse mais sans rang dynastique, l’empereur s’opposa d’abord à cette union. Il consentit finalement à accepter un mariage morganatique : Sophie ne recevait pas le titre d’archiduchesse et leurs enfants ne seraient pas dynastes. Sophie reçut cependant l'année même de leur mariage le titre de Princesse de Honenberg, avec droit de transmission à sa descendance.

Ils eurent quatre enfants, Sophie, née en 1901, Maximilien, né en 1902, Ernest, né en 1904, et un enfant mort-né en 1908. Ils menèrent une vie paisible loin des fastes de la Cour pendant quatorze ans.

L'archiduc François-Ferdinand et sa fille Sophie

L'archiduc François-Ferdinand, son épouse Sophie et leurs enfants.

La visite officielle à Sarajevo mit fin à cette union heureuse. Le 28 juin 1914, un étudiant révolutionnaire serbe, Gavrilo Princip, abattit le couple à coups de revolver. Les trois orphelins seront alors recueillis par Marie-Thérèse de Portugal, veuve de leur grand-père paternel. Tous les trois se marièrent et eurent des enfants, mais la vie leur réserva une autre épreuve. Arrêtés par les nazis au moment de l’Anschluss en 1938, ils furent internés dans le camp de concentration de Dachau jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui la descendance de l’archiduc François-Ferdinand et de son épouse Sophie constitue la maison de Hohenberg.

Commentaires (3) Trackbacks (0)
  1. Bonjour. Est-il possible d'avoir une copie de la photo publiée sur votre site?
    Celle de l'attentat de Sarajevo.
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement,
  2. Bonjour M. Roland, la photo est dans le domaine public. Vous pouvez la copier ici même.
  3. Il y a aussi plein de monde, immigré vers l'Anatolie après les guerres en Bulgarie 1912-13.

Laisser un commentaire

Soumettre

Laisser un commentaire
Veuillez entrer un nom
Veuillez entrer une adresse email

Aucun trackbacks pour l'instant

A propos  |  Contact  |  Vie privée  |  Partager cette page  |  Aide  |  Plan du site
Copyright © 2014 MyHeritage Ltd., All rights reserved