6    nov 20134 commentaires

Lorsqu’une Smart Match dévoile une nouvelle branche…

L’an dernier, nous avions publié l’histoire de Betty Jadaud, utilisatrice française qui nous avait raconté son parcours généalogique. J’ai eu le plaisir de la rencontrer en personne récemment. Elle m’a parlé de sa découverte d’une nouvelle branche faite par l’intermédiaire d’une Smart Match.

Betty a accepté de nous en dire un peu plus pour les lecteurs du blog.

Betty Jadaud

Jusqu’à l’été dernier, je consacrais beaucoup de mon temps libre à la généalogie et je passais très régulièrement sur MyHeritage (et je compte bien y revenir très bientôt) que j’utilise depuis près de 2 ans.

Et bien sûr, j’étais ravie lorsque j’étais informée de l’existence de nouvelles Smart Matches. L’une d’elles, au printemps, a particulièrement retenu mon attention.

Jusque là, les très nombreuses Smart Matches, que je recevais et confirmais très souvent, concernaient uniquement des généalogies françaises et presque toujours la même branche de mon arbre généalogique.

Or là, pour la première fois, l’arbre généalogique en relation avec le mien était celui d’un lointain cousin belge.

Je ne connaissais que le très joli prénom (Godelieve) et le nom de naissance (BULTHE) et d’épouse (COULIER) de mon arrière-arrière-arrière grand-mère.

Je savais que, du côté de ma mère, il y avait une ascendance flamande, mais rien de plus.

Grâce à ce lointain parent, j’ai pu remonter la branche BULTHE jusqu’à la fin du XVIème siècle.

Mon arrière-grand-père, Jules Staes (le petit-fils de Godelive Bulthe), son épouse, Adeline Landri et leur fils, mon grand-père, George Staes

Et j’ai aussi pu trouver de nombreux autres arbres, tous liés à la famille BULTHE.

M’étant un peu éloignée de mes recherches généalogiques au cours de ces derniers mois, j’ai, à ce jour, 569 smart matches (déjà confirmées par d’autres utilisateurs de MyHeritage) à confirmer ainsi que 61 nouvelles correspondances possibles.

Mon grand-père Georges Staes (à droite) et son frère Pierre.

Ces Smart Matches vont, sans aucun doute, me permettre de faire de nouvelles belles découvertes.

En complétant cette branche, j’ai une pensée toute particulière pour ma mère, décédée, qui m’a beaucoup aidé dans mes premières recherches (il y a 35 ans) et m’a transmis sa passion. Elle aurait été tellement heureuse de retrouver cette lointaine parenté et aurait, sans aucun doute, eu envie, de partir à la découverte des villes et des villages qui avaient vu naître ses ancêtres.

Nous remercions chaleureusement Betty d’avoir partagé cette découverte avec nous et nous lui souhaitons bien sûr de nombreuses autres Smart Matches tout aussi révélatrices.

Si vous voulez vous aussi nous raconter votre parcours généalogique, écrivez-nous à elisabeth@myheritage.com.

Commentaires (4) Trackbacks (0)
  1. quel bonheur! ça fait du bien de découvrir des trésors comme ceux-là! moi aussi je suis partie dans un long voyage, c'est tellement passionnant on arrive plus à décrocher! et maintenant on a presque tout sur internet c'est trop bien!
  2. Bonjour,
    Quelles garanties a-t-on que les Smart Matches soient exacts car on sait qu'il s'agit souvent d'un recopiage du recopiage sans source sure qui enfle démesurément et que l'on finit ainsi par admettre comme vrai.
  3. Bonjour Lucienne, en généalogie une des règles d'or est de vérifier les sources et de recouper toutes les informations. Cela vaut pour les Smart Matches comme pour le reste. Lorsque vous recevez une nouvelle Smart Match, vous êtes en mesure de vérifier les données et de décider si vous la confirmez ou pas. Vous serez également, si vous le désirez, en contact avec le webmaster de l'autre site.
  4. Merci Elisabeth pour votre réponse judicieuse mais malheureusement, certaines personnes donnent comme source les Smart Matches sur leur site (geneanet par exemple) et c'est un peu le serpent qui se mord la queue car quand on demande au webmaster de l'autre site il vous répond Smart Matches comme source et non pas texte ancien ou tel ou tel auteur historien.
    Je sais que vous ne pouvais être derrière chaque généalogiste, mais je me suis ainsi retrouvée descendante de Richard cœur de Lion, tout simplement parce que j'ai un ancêtre auvergnat appelé Gaillard (Château-Gaillard ?) et la "cousine" qui m'a souligné ce fait est très convaincue, moi beaucoup moins...et pourtant c'est repris par pas mal d'adhérents de Myhéritage.
    Dommage, votre site est intéressant et vos derniers projets aussi mais pour les Français beaucoup moins.

Laisser un commentaire

Soumettre

Laisser un commentaire
Veuillez entrer un nom
Veuillez entrer une adresse email

Aucun trackbacks pour l'instant

A propos  |  Vie privée  |  Partager cette page  |  Aide  |  Plan du site
Copyright © 2014 MyHeritage Ltd., All rights reserved