24    nov 201312 commentaires

Cinq savoir-faire que possédaient nos grands-parents, et que nous n’avons pas

Avez-vous déjà pensé à ce que nos grands-parents (voire nos parents)  faisaient, et que nous ne faisons plus de nos jours ? Voici le top 5 de ces compétences perdues.

1. La capacité d'écrire de longues lettres manuscrites !

Combien d'entre nous continuent à écrire des lettres à la main et à les envoyer par la poste ? Aujourd’hui, dans l'ère numérique, le clavier de l’ordinateur remplace le papier et la plume, et les emails les lettres.

2. Qui se souvient de plus de cinq numéros de téléphone ? C’est si facile de mémoriser un numéro de téléphone dans notre téléphone, et de le sélectionner pour faire un appel. Au final, s’ils sont bien mémorisés dans nos téléphones, nous connaissons peu de numéros par cœur.

3. Coudre à la main et tricoter ! Ma grand-mère est une fée de l’aiguille. Le tricot n’a pas de secret pour elle. Ma mère coud très bien aussi, à la main et manie sa machine à coudre avec la même aisance que j’ai à écrire mes mails sur mon Smartphone. Moi, en revanche je préfère m’abstenir de ce que je sais à faire avec une aiguille !

4. Il n’y a pas si longtemps, il n’y avait pas de GPS et autre application mobile ! Nos grands-parents se débrouillaient bien mieux que nous avec une carte, pour aller d'un point à un autre. Maintenant, il ne s’agit plus de savoir s’orienter, il suffit d’écouter les instructions de notre GPS !

5. Faire des nœuds de toute sorte ! Nos grands-parents connaissaient l’art de faire les nœuds. Posez-vous la question, combien de nœuds différents savez-vous faire ?

Pouvez-vous ajouter quelque chose à cette liste ? Si oui, dites-le nous dans les commentaires.

Commentaires (12) Trackbacks (0)
  1. Désolée de vous contredire mais je possède encore ces "savoir-faire "qui ne sont pas des compétences .....
  2. NOS GRANDS PARENTS ETAIENT DES PERSONNES QUI ETAIENT AUTANT INTECTUELS QUE MANUELS
    ILS N AVAIENT PAS INTERNET NI TELEPHONE PORTABLE
    MAIS ILS ETAIENT PLUS HEUREUX QUE NOUS
    ON SE SOUHAITAIT LA BONNE ANNEE SOIT PAR CARTE SOIT PAR VISITE LES FEMMES SAVAIENT COUDRE ET POUR SE DIRIGER ILS LE SAVAIENT AUSSI
    MA MERE 92 ANS EN VOYANT LA FUMEE D UNE CHEMINEE POUVAIT DIRE SI IL YA DU VENT DE LA PLUIE ??????
    MAINTENANT ON REGARDE INTERNET
    MAIS A QUI LA FAUTE??????
  3. C'est la faute de nos parents qui on voulut que l'on soit mieux que eux
    et nous on fait la même chose avec nos enfants
  4. on peut toujours faire comme eux
    si on a le temps,
    l'envie
    mais c'est tellement plus facile
    d'appuyer sur un interrupteur plutôt que d'allumer la lampe à pétrole, de faire des signaux de fumée
    racheter une paire de chaussettes plutôt que de faire une reprise (vous vous rappelez ? sur un oeuf en buis...)
    prendre son son I-quelque chose plutôt que son carnet d'adresse
    se connecter plutôt que de prendre sa plus belle plume (Pélikan ? oie ?) pour envoyer ses voeux à sa vieille tante Hortense ou encore le faire par des signaux de fumée
    eh oui, tout évolue...
    heureusement, la mémoire est là
  5. c'est vrai c'est plus facile mais ce n'est pas uniquement la faute de nos parents. On vit dans et avec notre époque.
    c'est à nous de transmettre nos traditions: les "remèdes grand-mères", apprendre à reconnaître les c.hampignons, chataîgnes, marrons,....etc..... quelques traditions comme aller dans les bois à la période de noël pour chercher du Houx.......
  6. j'a 87 ans et si j'ai connu tout ce que vous énumérez je suis bien heureuse d'apprendre et de me distraire avec internet ou facebook et de profiter des progrès qui facilitent la vie? regarder un peu en arrière mais surtout vivre au jour le jour. encore un petit peu mr le bourreau !
  7. Oh... Mais toutes ces choses n'ont pas disparu, loin de là ! J'ai 28 ans, connais les numéros de téléphone de mes proches, pour les nœuds je n'en ai aucune utilité... Mais je sais utiliser une machine à coudre (comme beaucoup de jeunes femmes encore aujourd'hui !), j'entretiens une correspondance épistolaire avec trois personnes (allez sur internet, vous trouverez des sites avec des milliers de jeunes gens qui recherchent des correspondants à qui envoyer des lettres ou cartes postales), et je ne voyage jamais sans une carte routière... Énormément de jeunes sont dans mon cas, mais on aime bien faire des généralités et dire "c'était mieux avant", c'est dommage ! Aujourd'hui, nous avons la facilité et la rapidité de communication, mais nous avons ENCORE le choix d'envoyer une jolie lettre à un ami ! Ce n'est désuet que pour ceux qui n'ont jamais eu le plaisir d'en recevoir une.
  8. bon alors je suis de la race des anciens alors, oui je sais tricoter fait à chaque naissance des belles brassières et chaussons aux petits qui arrivent, brode de jolies nappes ou bien des bavoirs ou autre!! connais les n° de téléphone des personnes qui me sont chères ou bien leurs adresses faire plusieurs noeuds, ayant appris jeune le macramé, les cartes routières car pas de GPS ma voiture vas faire 23 ans en juillet donc il y a pleins de personnes comme moi ce n'est pas aussi rare heureusement mais il est vrai qu'il faut que les jeunes veuillent bien apprendre mais les nouvelles technologies ont du bon
  9. et oui j'ai connu ca c'est bien loin
  10. À 66 ans et retraitée, je passe de nombreuses heures sur internet, entre autre pour ma généalogie! Mais j'écris beaucoup à la main, je tricote, je crochète, je couds à la main; je connais tous les numéros de téléphone de ma famille par coeur et je n'ai pas de smart phone (je ne veux pas avoir l'air débile comme tous ceux qui passent leur vie à contempler ce petit écran au lieu de vivre). Quant au GPS, pas besoin. Je me suis toujours servie de cartes, au besoin je fais une petite recherche sur Google, mais je ne me fierai jamais à un GPS, il a déjà envoyé ma belle-soeur au bord de la rivière alors que le pont qu'elle voulait traverser était à 50 mètres. La technologie a du bon, mais jamais quand elle remplace le bon sens et qu'elle émousse nos capacités.
  11. J'ai eu cette chance, d'apprendre, de connaître, de savoir faire, se débrouiller tout seul. Un bel heritage que Tontons, Tatas et Papis, Mamies m'ont laissés. Aujourd'hui je voudrais transmettre cela à ma fille. Sa réponse: '' Papa qu'est ce tu es ringard?'' Oui je suis ringard et fier de l'etre, lorsque il y a une panne d'electricité je sais produire, lorsque panne de chauffage, je sais me chauffer, une petite faim dans la nature , les plantes apportent de bonnes nutritions.....petite histoire, lors d'une rando, un pont passerelle coupé, des hauts profondes, moi je suis passé au sec, les autres ont fait un détour de 10 kms.... Un savoir, un appris, je saurai toujours me débrouiller...
  12. Nous sommes dans une aire qui évolue et il faut evoluer avec, surtout ne pas végeter, il ne faut pas avoir peur du modernisme qui est notre avenir, en utiliser et en user. Mais ce qu'il faut retenir, le savoir faire manuel, imaginons qu'un jour il y ait un cataclysme, une guerre... la vie s'arrête, avec ce que nous avons appris du passé nous pourrons survivre. Je rejoins Carole dans son message de 2016, oui elle a raison, mais voilà aussi une jeune femme qui posséde des valeurs et des Us du passé.

Laisser un commentaire

Soumettre

Laisser un commentaire
Veuillez entrer un nom
Veuillez entrer une adresse email

Aucun trackbacks pour l'instant

A propos  |  Vie privée  |  Partager cette page  |  Aide  |  Plan du site
Copyright © 2016 MyHeritage Ltd., All rights reserved