6    oct 20139 commentaires

MyHeritage souhaite une bonne fête aux grands-pères !

Pour la sixième année consécutive, en ce premier dimanche d’octobre, nous fêtons la fête des grands-pères.

Avec un grand-père, on apprend à faire du vélo, ou va pêcher, on joue aux cartes … Des souvenirs pour toute la vie.

Et puisque octobre est le mois de la généalogie, nous vous proposons un autre concours !

Si vous êtes-vous grand-père, dites-nous ce que cela représente pour vous dans les commentaires ci-dessous.

Terminez la phrase suivante : Être grand-père c’est …

Sinon, dites-nous ce que vos grands-pères représentent pour vous.

Terminez la phrase suivante : J’aime mon grand-père (mes grands-pères) parce que …

Dimanche prochain, le 13 octobre, nous annoncerons l’heureux gagnant qui recevra un abonnement PremiumPlus d’une année.

Commentaires (9) Trackbacks (0)
  1. J'aime mon grand-père parce qu'on fait la paire !
  2. J'aurais aimé mes grands pères, mais je n'ai pas eu le chance de les connaitre et cela m'a beaucoup manqué,parce que j'aurai aimé discuter avec eux de leur vieet partager des moments de tendresse. Mais j'ai eu le très grande joie de voir mon fil profiter deses grands pères.
  3. Etre grand-père (ou grand-mère) c'est tout simplement fantastique.
    A la différence d'être parents et de devoir éduquer nos petits-enfants nous les aimons d'abord et les gâtons même dans la mesure du possible. Mais on joue également d'un rôle d'accompagnement, de soutien dans leurs joies et leurs peines. Ce rôle nous l'accomplissons avec tant de plaisir et de bonheur que ces petits nous rendent au quintuple.
    On leur apprends toutes sortes de choses, on leur raconte des histoires (lorsqu'ils sont petits), devenus plus grand ce sont eux qui nous racontent leurs nouvelles découvertes et même parfois nous font connaître des choses dont que l'on ne connait pas encore. Les temps changent, mais les petits-enfants restent les amis préférés de grand'papa et grand'maman.
  4. J'aime toujours (il m'a appris qu'on ne doit pas dire "j'ai aimé ou j'aimais", car cela voudrai dire que cela était faux la première fois qu'on l'a dit), il m'a enseigné l'art de pardonner pour mieux comprendre les erreurs de nos aînés (donc en même temps les nôtres), et de transmettre à nos enfants ce merveilleux héritage que sont nos racines. Ce que je fais avec mes petits enfants, avec bonheur, car malgré les turpitudes du monde d'aujourd'hui, les enfants sont en demandent, et en manque de ce que nous appelons pudiquement "le passé". Merci Pépé et Mémé, vous me manqué terriblement.
  5. Etre grand-père (ou grand-mère) c'est être un repère pour ses petits-enfants, un phare au bout du port et qu'ils savent qu'ils peuvent venir y accoster par soleil ou par tempête.
    Et pour ses enfants (parents des petits-enfants), c'est d'être là et répondre présent si le besoin s'en fait sentir.
    Etre grand-père c'est voir dans les yeux de la grand-mère tout le bonheur du monde, celui d'être grands-parents... Tout simplement.
  6. J aimais mon grand père car c était mon plus grand copain, avec qui j ai appris la bricole, les astuces, j ai fait des expériences, des sorties, avec qui j ai connu toute un côté différent de la vie. On était comme deux larons en foire, de vrais inséparables.
  7. J’aime mes grands-pères parce que en faisant la Généalogie Familiale j’ai appris à les connaitre, non pas par les « on dit familiaux », mais par les archives familiales, les courriers, les photos surtout par leurs actes pour assurer la vie et la survie des leurs
    L’un était professeur de mécanique générale et est l’auteur de nombreuses inventions qui ont fait avancer la recherche automobile et autres, et le 2ème était un artisan menuisier qui au fil du temps à su enseigner à bons nombres de générations d’apprentis ce qu’est le travaille bien fait.
    Je ne les ai pas connus mais je sais par les témoignages et par les trouvailles que j’ai fait sur eux que je crois que je les aurais aimés, mes parents en parlaient, chacun à leur façon, mais ils avaient tous traversés des périodes difficiles et troublées de l’histoire.
    Mon père fut à son tour « grand-père » normal avec treize enfants, je le vis devenir pèpère, comme l’on disait, en plus d’être papa.
    Être grand-père c’est très dur, non je rigole, il suffit d’écouter les conseils de nos enfants et faire tout le contraire car nous ne sommes pas là pour élever et dresser nos petits enfants mais pour leurs apporter de l’amour et en recevoir en retour.
    Je suis papy de deux petites filles et je suis comblé
  8. J'aime mes grands-pères parce que c'est avec eux que j'ai commencé à faire de la généalogie sans même le savoir. A parler avec eux des petites anecdotes de familles devant un bon feu de cheminée, a regarder les vieilles photo pour mettre des noms sur des visages, à écouter les histoires de leurs père et grand-père avant eux. C'est aussi avec eux que j'ai appris à grandir, à passer mes vacances avec eux à la campagne, à bricoler, à jardiner, ou tout simplement flâner ... Et pour tous ces beaux moments passés avec eux, je les en remercie !
  9. Merci à tous d’avoir participé à notre concours. Félicitations à Monique Wauters qui gagne un abonnement PremiumPlus !

Laisser un commentaire

Soumettre

Laisser un commentaire
Veuillez entrer un nom
Veuillez entrer une adresse email

Aucun trackbacks pour l'instant

A propos  |  Vie privée  |  Partager cette page  |  Aide  |  Plan du site
Copyright © 2014 MyHeritage Ltd., All rights reserved