3    sept 20130 commentaire

Ty, le généalogiste voyageur, 2ème partie

Lorsque vous voyagez à l’étranger, vous avez l'occasion de visiter votre maison ancestrale, ainsi que les bâtiments et les lieux importants qui ont pu être importants dans la vie de vos ancêtres. Il s'agit notamment des lieux de culte, des écoles, des commerces, des plages, des parcs et autres lieux que vos ancêtres ont pu fréquenter.

La cathédrale de Salisbury, en Angleterre (près de Stonehenge )

En outre, vous pouvez également vous rendre dans des bibliothèques ou des archives. Cependant, avant d’arriver sur place il faut vous préparer. Il est important d'établir un plan et d’effectuer un vrai travail de préparation, ou vous pourriez revenir bredouille.

Voici quelques conseils pour vous aider à tirer le meilleur parti de votre visite.

Avant de partir :

1. Bien comprendre dans quelles archives vous allez vous rendre. Commencez par bien situer géographiquement vos ancêtres. Si vous connaissez leur ville ancestrale, vérifiez ce qui reste de leur période. Au fil des ans, de nombreuses petites localités ont transféré leurs collections dans les grandes villes. Contactez les lieux de culte, les écoles, les bibliothèques, et les archives. Regardez d'abord dans la ville de vos ancêtres. Assurez-vous de fournir des informations sur les dates qui vous intéressent. Vous pourrez savoir si ce qui vous intéresse est sur place ou ailleurs.

2. Dès que vous avez l'adresse d'un ou plusieurs de ces lieux, vérifiez ce que chacun offre en ligne. Beaucoup n'ont pas encore numérisé leurs collections, mais ont des catalogues et des index disponibles en ligne. Notez les adresses et les noms sur une feuille de ​papier ou dans votre téléphone, pour les montrer au chauffeur de taxi ou de bus par exemple. Si possible, imprimez une carte indiquant le trajet depuis  votre hôtel. Ceci est particulièrement utile si vous pouvez vous y rendre à pied.

3. Notez à l’avance les jours et les heures d’ouverture. Nombreux sont les lieux, en particulier dans les petites villes, qui sont ouverts seulement pendant quelques heures et pas tous les jours. Assurez-vous de vous y rendre aux heures d’ouverture.

4. Si vous ne parlez pas la langue locale, essayez d'amener quelqu'un qui peut traduire. Alors que la plupart des grandes destinations touristiques, ainsi que les restaurants et les boutiques, ont du personnel bilingue, ce n’est pas toujours dans les lieux qui nous intéressent. Un minimum de communication est nécessaire lorsque vous essayez de vous repérer dans une collection de documents dont l'organisation peut ne pas être évidente. Contactez les sociétés généalogiques ou historiques locales pour obtenir de l’aide. Leurs membres sont bien versés dans la recherche, et ils peuvent être intéressés à aider et à pratiquer leurs compétences linguistiques.

5. Demandez quels sont les services disponibles sur place. Y a-t-il Internet ? Ce sera utile pour accéder à votre arbre généalogique en ligne sur MyHeritage et à d'autres informations. Y a-t-il une photocopieuse ? Si oui, qui est le responsable ? Certaines archives ont des photocopieuses, mais nécessitent du personnel pour les faire fonctionner. Les appareils photos sont-ils autorisés ? Certains vont les permettre, tant que vous n'utilisez pas de flash. Certains ne permettront aucun appareil photographique.

Ty en train de cartographier les prochaines étapes de son voyage

Quoi apporter :

1. Imprimez les fiches sur vos ancêtres, avec les noms, les dates, les lieux et toutes les informations qui vous aideront dans votre recherche. Utilisez l'application mobile de MyHeritage pour les avoir à portée de main.

2. Un bloc de papier, des stylos ou des crayons. Prenez des notes de ce que vous trouvez et où vous l'avez trouvé. Utilisez les références de catalogue, ou toute autre méthode facile pour retrouver un document lors d’une seconde visite. Collectez toutes les références d'indexation pour le document en question. Dans certains cas, lorsque les collections sont regroupées ou déplacées, elles sont réindexés ou un seul type d’indexation est utilisé. Si vous en notez seulement une - et si ce n'est pas celle qui sera utilisée plus tard - vous devrez recommencer depuis le début la prochaine fois.

3. Si possible, apportez un ordinateur portable pour saisir les informations dans votre logiciel de généalogie. Soyez sûr de vérifier d'abord si cela est autorisé et pratique là où vous vous rendez.

4. Votre smartphone. Les téléphones d'aujourd'hui ont de très bonnes caméras, et sont un excellent moyen de "scanner" les images des documents pour une référence future. Une application gratuite idéale est DocScan. Si votre téléphone n'est pas compatible avec cette application, ou si votre téléphone est ancien, portez un appareil numérique, mais assurez-vous que c’est autorisé. Les archives peuvent exiger de ne pas utiliser le flash. Une photocopieuse peut être disponible, généralement moyennant un supplément. C'est plus pratique dans certains cas, mais la qualité et les frais peuvent être une incitation suffisante pour apporter votre appareil photo, à mon avis.

5. Votre sourire et votre patience. Être amical et courtois vous mènera toujours plus loin que d'être grossier, arrogant ou exigeant. N'oubliez pas que vous êtes un invité, que les personnes parlent avec vous une langue qui n’est pas la leur. Les mêmes règles s'appliquent dans vos archives locales. Traitez les archivistes et les autres membres du personnel avec respect et ils seront beaucoup plus disposés à vous aider.

6. Lorsque vous commencez à planifier votre voyage, et puisque vous voulez vous concentrer sur votre héritage, recherchez les compagnies qui offrent des visites généalogiques. Certains pays ont adopté ce type de visites touristiques. Tapez dans votre moteur de recherche le pays ou la ville et le terme "voyage généalogique".  Ces visites vous plongent dans l’histoire de la zone où vos ancêtres ont vécu.

Choses à ne pas faire :

1. N’apportez pas de nourriture ou des boissons. Habituellement manger et boire n’est pas autorisé dans les bibliothèques et les archives pour protéger les documents. Si vous avez l'intention d’y rester une journée entière, prévoyez de déjeuner à l'extérieur. Si vous avez apporté à manger, mangez seulement où cela est autorisé. Soyez prudent. Respectez toutes les indications !

2. Ne prenez pas et n’abîmez pas les documents ; une règle très simple. Parfois, les gens pensent : ‘Cette règle ne s'applique pas à moi, je suis en vacances’. Je l’ai souvent vu. Je ne dis pas que vous le ferez, mais soyez conscient que quelqu'un d'autre le fera peut-être. Si vous voyez quelqu’un subtiliser ou abîmer un document, informez le personnel, ou réprimandez-le vous-même, si vous vous en sentez capable. Les gens qui volent ou détériorent es documents occasionnent des pertes pour nous tous.

Prenez également le temps de découvrir la région pour en apprendre davantage sur la vie que vous auriez pu y avoir si vos ancêtres ne l'avaient pas quitté.  Auriez- vous aimé y naître ? Parler cette langue ? Vivre dans cette maison ?

Imaginez comment c’était quand vos ancêtres y vivaient. Certains endroits changent très peu au fil du temps. D’autres sont méconnaissable, à cause d’une guerre ou d’une catastrophe naturelle.

Allez dans le musée local pour en savoir plus sur l'histoire, et  dans une société historique, s'il en existe une. Plongez-vous dans la culture que vous visitez, c'est aussi une partie de votre propre histoire.

Suivez le tour du monde de Ty sur www.tysworldtrek.com, surFacebook.com/tysworldtrek et sur Twitter @Veraqurettke.

MyHeritage publiera bientôt le prochain billet de Ty.

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Laisser un commentaire

Soumettre

Laisser un commentaire
Veuillez entrer un nom
Veuillez entrer une adresse email

Aucun trackbacks pour l'instant

A propos  |  Contact  |  Vie privée  |  Partager cette page  |  Aide  |  Plan du site
Copyright © 2014 MyHeritage Ltd., All rights reserved