29    sept 201325 commentaires

Grande Guerre : les registres matricules

Le centenaire approche à grands pas, et les initiatives et les projets se multiplient déjà.

Si comme moi vous voulez retracer le parcours d’un ancêtre soldat durant la Seconde Guerre mondiale, l’annonce du projet du Centenaire de la Grande Guerre consistant à mettre en ligne un portail des registres matricules est une bonne nouvelle.

Mon arrière-grand-père Adrien Mascarade

Mais voilà, seulement une cinquantaine de départements sont concernés, et sachant que les archives du département qui m’intéresse, le Gers, ne sont pas en ligne, mon enthousiasme est vite retombé.

Comme je n’habite pas sur place, j’ai demandé à ma grand-tante, généalogiste acharnée depuis une dizaine d’années, d’effectuer cette recherche pour moi. Par son intermédiaire, c’est finalement une personne de l'association Généalogie Gasconne Gersoise qui a effectué les recherches. Je la remercie chaleureusement. La fameuse solidarité des généalogistes !

Après avoir lu avec attention l’article de Jérôme Malhache (que je vous recommande) dans le numéro spécial de la Revue française de Généalogie sur les ancêtres soldats durant la Grande Guerre, j’envoie ma requête à ma grand-tante. Le registre matricule qui m’intéressait était celui de mon arrière-grand-père maternel Léon Dubuc. Je savais déjà qu’il avait combattu pendant toute la guerre et qu’il avait envoyé du front une multitude de cartes postales à sa femme. Cartes qui sont aujourd’hui précieusement conservées dans un album chez mes parents.

Mon arrière-grand-père Léon Dubuc

À ma requête j’ajoutai le registre matricule de mon autre arrière-grand-père maternel. Même si ma grand-mère, sa fille, m’avait dit qu’il n’avait pas participé à la Première Guerre mondiale, j’étais curieuse d’en savoir un peu plus sur son parcours militaire.

J’attends donc pendant des semaines d’attente fébrile les photos des fameux documents. Elles arrivent enfin dans ma boîte email et avec elles les surprises !

C’est toujours avec émotion qu’on découvre le signalement de son ancêtre.

Le signalement de Léon Dubuc

Mon arrière-grand-père Léon, (qui est mort un an avant ma naissance) ne mesurait donc qu’1m63 et avait les yeux gris foncés, ce que j’ignorais. Je suis restée bouche bée lorsque je lus dans la section ‘Détail des services et mutations diverses’ : 'Disparu à la basse forêt de Coucy le 6 avril 1918. Prisonnier en Allemagne. Rapatrié le 29 novembre 1918.'

Selon ma mère, il racontait souvent des anecdotes des tranchées, mais jamais il ne mentionna avoir été prisonnier en Allemagne. Ironie du sort, partagée par bien d’autres familles certainement, son fils a été également prisonnier en Allemagne durant la Seconde Guerre Mondiale. Je peux imaginer ce qu’il a pu ressentir lorsqu’à son tour son fils fut, 22 ans après, fait prisonnier.

En parcourant le second registre matricule, celui de mon arrière-grand-père Adrien, j’eus aussi droit à une surprise.

Adrien, né en 1899, est mort de maladie à l’âge de 35 ans. Ma grand-mère maternelle avait alors 9 ans. Malgré ce qu’elle a toujours dit, il a participé à la Grande Guerre, certes durant les derniers mois des combats, à partir d’avril 1918. La perte de son père reste encore un sujet sensible pour elle, qui aujourd’hui à 89 ans. Peut-être est-ce pour cette raison qu’elle persiste à dire que ce n’est pas possible, que son père n’a pas fait la guerre, qu’il s’agit forcément d’un de ses cousins qui était son homonyme. Pourtant c’est bien lui et lorsque je vois la photo où il pose dans son uniforme du 88e Régiment, je suis surprise que personne avant moi dans la famille ne l’ait soupçonné.

Les campagnes d'Adrien Mascarade dans son registre matricule

En l’absence des livrets militaires (que je ne désespère pas de trouver un jour), ces registres matricules sont une première étape dans ma recherche sur mes ancêtres soldats.

Et vous, quelles découvertes avez-vous faites dans les registres matricules ?

Commentaires (25) Trackbacks (1)
  1. Bonjour,
    Article très interessant!
    Par contre je note deux coquilles:
    Vous parlez à un moment de 2e guerre mondiale, et vous dites que votre grand-père est né un an avant vous ;)
    Cordialement
  2. Merci Vanessa. Il s'agit bien de la Seconde Guerre mondiale ; mon grand-père fut prisonnier pendant toute la guerre en Allemagne. En revanche il y avait bien une coquille, et je vous remercie de l'avoir signalée. Mon arrière-grand-père est mort (et pas né, bien sûr!) un an avant ma naissance.
  3. Grâce à la collaboration de Claude Fleury ( Canada)! j'ai retrouvé les fiches militaires de plusieurs ancêtres Chanudet et de mon grand père Gaston Simonet qui fut soldat de la grande guerre ( article paru précédemment dans ce blog). En ce qui concerne les livrets militaires ils étaient propriété des soldats qui les ramenaient dans leurs foyers à l'issue des conflits s'ils avaient la chance d'en revenir! Je possède encore celui de mon grand père.
    Une anecdote concernant les fiches: Lucien Jacques CHANUDET né en 1870, ferblantier à Allenjoie (25), n° matricule 1445 du recrutement, est passé devant le conseil de révision de Belfort (90) et a été "ajourné"une première fois en 1891 puis une deuxième fois en 1892 pour "défaut de taille"...il est vrai qu'il ne mesurait que 1,45m et que sa taille n'avait pas changé en 1 an!!
  4. Merci à Elisabeth de partager avec nous cette découverte et ses surprises. L'article m'inspire une première réflexion. Les archives militaires nous apportent bien plus que la seule reconstitution d'un parcours de guerre. Elles fournissent d'autres informations généalogiques et nous conduisent, parfois, à nous poser de nouvelles questions sur l'histoire familiale. Deuxièmement, sur le plan de la méthode, je crois que grâce au registre matricule on peut faire l'impasse sur le livret militaire. C'est le moment, après cette première étape, de consulter les journaux de marches et opérations sur le site mémoires des hommes, pour essayer de replacer les arrières grands-pères dans le contexte de leurs unités combattantes. Enfin, l'épisode de la captivité me fait penser à une source peu exploitée qui sera prochainement accessible. Le CICR a entrepris de numériser les archives de l'Agence internationale des prisonniers de guerre (qui concerne donc 14-18). Le chantier devrait être mené à bien au printemps 2014. Léon Dubuc figurera certainement dans la base de données.
  5. Bonsoir,

    J'ai été très intéressée de vous lire, j'ai moi-même fait des recherches sur mon arrière grand-père maternel mort le 21 septembre 1914 au chemin des dames dans l'Aisne.
    J'ai reçu aussi son registre matricule, mais je ne savais pas qu'on pouvait le trouver en ligne. Pourriez vous me donner l'adresse du site ?
    J'ai 2 autres arrières GP qui ont participé à la grande guerre et qui, eux en sont revenus, et je serais curieuse de lire leur fiche matricule.
    Bien cordialement,
    Dominique
  6. Bonjour Dominique, voici le site du 'Centenaire de la Grande Guerre' : http://centenaire.org/fr/tresors-darchives. N'hésitez pas à aller vérifier sur le site des archives départementales. Il est possible que les registres matricules y soient déjà en ligne. Bonnes recherches !
  7. Je m'intéresse depuis peu à la généalogie de ma famille, en particulier, et je comprends l'émotion éprouvée à faire revivre ceux qui nous ont précédé. Pour ma part, l'état signalétique et des services de mon grand'père, conscrit en 1902, m'a appris qu'il avait été réformé pour infirmité......personne dans la famille n'en avait jamais parlé......il est mort à l'âge de 39 ans (je ne sais pas pourquoi )......à suivre......
  8. bonjour pour moi j'ai un peu de chance les archives du nord sont en lignes ainsi que les matricules j'usqu'en 1921!!mais pas la belgique alors que j'aimerai avoir ceci pour mon grand-belge belge!!!
  9. bonjour, j'ai retrouvé la fiche militaire de mon arrière-grand-père sur le site "mèmoire des hommes" il es décédé le 31/08/1916 à LIHON dans la somme et était originaire du Cantal
    j'ai pu retrouvé son acte de décès en ligne
    Je n'avais jamais eu d'information du vivant de mon arrière-grand-mère et de ma mère sur ce grand-père, j'ai eu aussi sa photo par une tante ce n'est que du bonheur pour moi
  10. Comme je l'ai déjà indiqué il s'agit de mon père né en 1894 dans les Pyrénées Atlantiques le registre matricule pour ce département est-il en ligne et comment y accéder?
  11. Bonjour M. Bordis, les registres matricules de ce départment ne sont pas encore en ligne (http://generateur.cg64.fr/minisites/archives/default.asp), la seule solution est de vous rendre sur place ou d'avoir recours à la solidarite des généalogistes en demandant à quelqu'un de faire la recherche pour vous.
  12. moi je recherche toujours mon gand père
    ne GILLES Victor emmanuel
    ne a tremeur cote d armor
    né le 1 juillet 1881
    reconnu ma mere et ma tante le24 juillet paris13
  13. merci d avence depuis le temps que je cherche
  14. je suis depuis longtemps a la recherche de mes grands-oncles,qui ont fait la grande guerre
    ils sont nes tous trois a AIN BEIDA,departement de CONSTANTINE,ALGERIE,et sont les enfants de ELIAOU ALLOUCHE ET AFSA ATTAL
    ILS se prenomment FREDJ ALFRED,MOCHE ET RAHMIN AMMOUCHE
    ILS B NE SONT PAS MORTS POUR LA FRANCE ,MAIS SONT REVENUS,apres1918
  15. au sujet de la recherche vaine!que j'effectue a propos de mes grands-oncles ALLOUCHE,je ne possede absolument aucun document les concernant!mais comme ils etaient d'ALGERIE,IL EST POSSIBLE QU'ILS AIENT SERVI DANS UN REGIMENT DE ZOUAVES
    ILS SONT REVENUS VIVANTS DE LA GUERRE,MAIS MOCHE A RESPIRE L'HYPERITE ,ET A EU LES POUMONS BRULES
    RAHMIN etait une "gueule cassee"(ou est-ce l'inverse?)
    mes reneignements se bornent a leurs noms,lieux de naissance et noms de leurs parents
  16. mon grand pére ,né en v1896 en Corréze,est parti dans les tranchées avec un régiment de Clermont-ferrand.Il a survécu,et décédé en 1971. Comment obtenir ses documents militaires?merci d'avance
  17. Bonjour,BENKEMOUN, à titre d'infos, je fais des recherches sur mes ancêtres dans la Haute vienne et la Corrèze . J'ai trouvé des ALLOUCHE, vers 1750, du village ALOUCHE en Corrèze . (commune d'AFFIEUX).
  18. super je vais me faire plaisir a rechercher mes recherche sur 14 18
  19. Mon grand-père maternel a lui aussi éprouvé cette pseudo "honte" d'avoir été fait prisonnier.
    Quand il a été rapatrié, il est rentré discrètement de nuit de façon à éviter la rancœur mêlée de jalousie (compréhensible) de la part des autres familles du village (savoyard) qui comptaient au moins un tué pour la plupart.
    Pourtant il a été fait prisonnier, après 2 ans de combat, au cours de l'horrible prise de sa tranchée après avoir vu tomber plusieurs copains et avoir évité la balle d'un tireur qu'il a aperçu juste à temps avant de se sauver, avoir dormi dans un trou d'obus dans les lignes allemandes où il a été capturé.
    C'est l'unique fois que nous l'avons entendu parler de sa guerre; c'était à l'occasion de circonstances exceptionnelles.
    Par contre, il parlait volontiers de sa captivité où il a été relativement bien traité (il travaillait dans une minoterie).
    Excusez la longueur de mon témoignage.
  20. a quel endroit on recrutait les soldat de la guerre 14/&_
  21. Je me suis intéressé à ma généalogie en récupérant une photo de mon grand-père jean -Marie Moro en militaire. Je savais qu'il avait été tué lors de la Première Guerre Mondiale, mais mon père (prématurément décédé) n'ayant que 6 mois lors de son décès ne m'en a jamais parlé , ni d'ailleurs ma grand-mèrre remariée avec un "poilu" quelques anneés plus tard . Face à ces non-dits j'ai cherché sur le site "Mémoire des hommes" des traces de mon aïeul, lui octroyant, à tout hasard , les prénoms de mon père. Forte émotion lorsque j'imprime sous la fiche concernants MORO Jean-marie, né le 2 février 1887 à Saint-Glen Côtes du Nord, décédé le 9 décembre 1914 à M.....(peu lisible) en Allemagne. Il appartenait au 31 ème régiment d'infanterie coloniale ( bien sûr , comme beaucoup de Bretons il fut envoyé aux premières lignes). En recherchant sur internet l'historique de ce régiemnt , j'ai appris qu'il avait participé au plus long siège de 1914 à Maubeuge (27 août-8 septembre 1914) et fit partie des 45.000 prisonniers. Blessé il succomba à Minden( Westphalie) camp de prisonnier le plus important d'Allemagne, sis sur les rives de la Weser, des suites de blessures de guerres" trois mois plus tard. Sur ce même site "Mémoires des hommes" j'ai appris qu'il repose dans la nécropole nationale "prisonniers de guerre 1914-1918 " à Sarrebourg dans la tombe 11807 ( je me fais un devoir de m'y rendre). les archives déépartementales des côtes d'Armor m'ont permis par la suite de redonner vie à cette famille inconnue.
  22. Bonjour Luisa, allez sur le site du Centenaire 14-18. Ceci est le lien qui mène directement sur la page de la Corrèze : http://centenaire.org/fr/tresors-darchives/les-archives-departementales-de-la-correze. Et sur le site des archives départementales de la Correze. Voici le lien pour les registres matricules : http://www.archinoe.fr/cg19/recrutement.php. Bonnes recherches !
  23. mon grand père george levêques a fait la guerre et est rentré en belgique mais je n'ai pas d'autres renseignements, son père victor levêques a été bourgmestre de baulers ( commune à côté de nivelles en belgique )
  24. je suis en train de rechercher dans le peu de papiers que je possède de quoi vous envoyer quelques renseignements qui pourraient aider mes recherches? Julien BARRAL, second mari de ma mère était aviateur. il a été abattu et a réussi a ramener son avion dans les lignes françaises. il avait reçu une balle explosive dans la cuisse et a été hospitalisé longtemps. j'ai des photos des hopitaux ainsi que d'un avion. son observateur a été tué. celui que j'appelais papa a eu je croi la crois de guerre et son camarade la légion d'honneur. mais je ne suis pas très sûre des médailles. j'ai retrouvé son arrière petit fils qui a les documents. à deux, nous allons peut-être pouvoir reconstituer son parcours. j'ai égalment des documents et photos concernant mon grand-père mais dans un triste état, trouvés dans un grenier. je vais essayer d'un peu les restaurer? il s'appellait jean baptiste alphonse COURT originaire de Saugues Haute Loire, réformé en 1918 pour troubles intestinaux. je prépare tout ça, mais où ;dois-je les envoyer?
  25. Nedjah abdelhamid
    N°01 CITE 05 JUILLET EL HAMMA Khenchela Algerie
    e-mail ; hamidof2@yahoo.fr

    Hamidof2@netcourrier.com
    tel: 0664686361
    mon pere Nedjah belkacem ne le 1899 a tamarout ouled rechache khenchela .Decede le 10 juillet 1961 a khenchela .A servi dans les rangs des regiments d'infanterie appartenant a l'armee d'afrique qui dependait de l'armee de terre francaise durant la guerre 14-18 sous le Matricule : 33721 brevet n° INSCRIPTION au grand livre ou brevet invalidite 63.300.057 aveugler par gaz moutarde.
    en ma qualite descendant directe.J'ai l'honneur de vous demander de bien vouloir m'aider a etablir en souvenir de ce pere disparu son etat des serrvices ou n° de pensien, medaille ou carte de combattant.Je porte a votre connaissance que les recherches effectuées par les services de la BCAAM Caserne Bernadotte Pau cedex 64023.Demeurent vaine. Ma mère est décédée en 1978 sans laissée aucune traces des papiers ou documents de mon père elle touche une réversion de pension au conjoint jusqu'à son Dèce
    ma mere s’appelle Demane aicha.
    Les rensegnements concernant sa filiation devraient être suffisants pour orienter les recherches. 30 ans qu'on fait sa.
    Dans l'espoir d'une suite favorable a ma requte je vous pris d'agreer l'expression de ma consideration respectueuse . merci

Laisser un commentaire

Soumettre

Laisser un commentaire
Veuillez entrer un nom
Veuillez entrer une adresse email
A propos  |  Contact  |  Vie privée  |  Partager cette page  |  Aide  |  Plan du site
Copyright © 2014 MyHeritage Ltd., All rights reserved