13    août 201315 commentaires

‘Préservez vos photos de famille’ : entretien avec Sophie Boudarel

Dans le cadre de notre initiative mondiale ‘Préservez vos photos de famille’, MyHeritage est ravi d’accueillir Sophie Boudarel dans les pages de notre blog. Nos lecteurs (et pas seulement) connaissent Sophie et sa ‘Gazette des Ancêtres’, puisqu’elle nous avait accordé un entretien en mai 2012. Parce qu’elle est généalogiste et restauratrice de photographies anciennes, nous lui avons posé quelques questions sur les photos de son histoire familiale.

Sophie Boudarel

Quand avez-vous commencé à vous intéresser aux photographies ?

Depuis toute petite j'étais intéressée par les photographies. J'adorais me plonger dedans; qui était la personne photographiée ? comment vivait-elle ? pourquoi avait-elle été photographiée ? Autant de questions et beaucoup d'autres que je me posais et auxquelles j'essayais de répondre, quitte à leur imaginer une vie ! Déjà à cette époque, une seule photo équivalait pour moi à une malle aux trésors avec ses mystères et les frissons de la découverte qui vont avec.

Est-ce qu’une photo spécifique a marqué votre enfance ?

Celle de mon arrière-grand-mère maternelle, Philomène, qui était accrochée au-dessus du lit de ma grand-mère. Dès que j'arrivais chez ma grand-mère, je lui disais bonjour puis j'allais me planter à côté du lit, les yeux dans les yeux avec Philomène. C'était et c'est encore ma Mona Lisa. Elle a ce côté mystérieux qui procure cette fascination. Son portrait est maintenant dans mon bureau, elle continue de veiller sur moi.

Philomène, l’arrière-grand-mère maternelle de Sophie

Quelle est la ou les photos de votre histoire familiale que vous préférez ?

Il y en a 3; celle de Philomène bien sûr, une de mon grand-père, que je n'ai pas connu, mais que je trouve très beau gosse dans son uniforme ;-) et une de mon arrière-grand-mère paternelle. C'est la photo d'une vielle femme, pliée, bossue par le poids des ans et d'une vie difficile. Mes parents n'avaient de cesse de me dire que si je ne me tenais pas droite, je lui ressemblerai. Encore aujourd'hui, je ne peux regarder cette photo sans entendre la voix de ma mère ! 

Pourquoi les photos de famille anciennes sont-elles si importantes pour l'histoire familiale ?

Lorsque vous conversez des années avec une personne par téléphone ou mail, le jour où vous la rencontrez, vous êtes ravi de mettre enfin un visage sur une voix, un nom, et les échangent qui suivent prennent alors une autre forme, ils sont moins impersonnels. Une photo ancienne a ce pouvoir, celui de donner forme et vie à des noms, des dates, des lieux. Tout d'un coup la famille s'agrandit réellement avec ce nouveau visage. L'histoire familiale prend alors du relief.  De plus en étudiant une photographie de près, il arrive de détecter un détail (décoration, photo en arrière-plan, bijou, ...) qui peut ouvrir une nouvelle piste de recherche. Les photos de familles sont à exploiter comme des sources potentielles d'information.

Marcel Simard, le grand-père de Sophie, ‘très beau gosse dans son uniforme’

Comment devient-on restauratrice de photographies anciennes ?

Par plaisir ! J'ai commencé à travailler sur mes photos de famille, me familiarisant avec la technique et la rigueur nécessaires pour une telle activité. Ensuite, j'ai fait de la restauration pour quelques personnes via Facebook qui postaient des photos retrouvées et se désolaient de leur état, puis de fil en aiguille c'est devenu une activité que j'ai intégrée.

Pouvez-vous intervenir sur tous les types de photos ?

Oui cela est techniquement possible, mais l'état du support est très important.

L’arrière-grand-mère paternelle de Sophie

Quel est le type de photo que vous traitez le plus ?

Je traite beaucoup de portraits, photos retrouvées dans les papiers de familles, pliées dans un portefeuille.

Dans le courant de cette semaine nous allons lancer notre deuxième concours photos pour notre initiative sur la préservation des photos de famille. Restez à l’écoute, Sophie fera partie de ce prochain rendez-vous !

Commentaires (15) Trackbacks (1)
  1. Je suis d'accord avec Sophie, les photographies sont un élément essentiel de l'histoire familiale et, parfois, une aide précieuse dans les recherches. C'est par le biais des photos de famille que je me suis lancée dans la généalogie, cela fera cinq ans l'hiver prochain. Depuis, je suis devenue "accro" !
  2. Il y a un certain temps, alors qu'une des soeurs de mon père, fervente de généalogie, m'avait montré les photos de famille qu'elle avait bien ramassées, et pris soin tout au long de sa vie, j'étais c'est certain touchée, et, une fois décédée, sa fille, ma cousine, me présenta d'autres photos dont une des années 1850, photo qui m'a royalement sidérée par ce qu'elle m'apprenait de mes ancêtres, un cadre de vie ..., de vrais paysans, ...mon arrière grand-mère aussi surprise par le nouvel appareillage, que moi de les retrouver...
  3. Bonjour Sophie

    je vous envoie un courriel car je suis à la recherche des Leja car ils y en à pas mal .
    Merci d'avance !!!!

    Bonne Journée à vous
  4. Bonsoir Sophie

    J'ai perdu ma maman à l'âge de 3 1/2 , je suis contente d'avoir des photos,car cela me permet de voir comment était ma maman car je n'ai pas de souvenirs d'elle .j'en ai une à qui je tiens particulièrement: celle de mes arrière -grands-parents avec leurs 3 enfants .
    Je suis très triste car la seconde femme de mon grand -père en a mises dans le feu celles de mon grand -père jeune et d'autres de la famille (bien dommage).
    J'ai une de mes filles qui a fait un mur avec les photos des anciens mêlées avec les photos de nos petits enfants .
    Je suis fière d'elle de voir qu'ils tiennent une place dans son Coeur.
    Bonne soirée
  5. je suis a la recherche de ma famille ESPAGNET PIERRE ENTRE LAGIRONDE LE PAYS BASQUE ET AIX EN PROVENCE .

    MERCI PAR AVANCE
  6. je ne connais pas sa date de naissance ni son décés étant donner que je n'ai plus de famille pour me dire tout sur la famille
  7. etes-vous capable de restaurer des photos en metal. Ou peut-on s'adresser pour decouvrir le nom des personnes sur des photos. Y-a-t-Il des gens specialise pour ca. Je demeure au Canada et ce sont de vieilles photos des freres de mon pere,il n'y a plus personnes vivant pour m'aider.
  8. C'est vraiment intéressant de pouvoir voir des photos de ses ancêtres ainsi que des autres personnes que nous avons connues ou, du moins, entendu parler.
    J'en ai reçues plusieurs de mon frère, de mes cousins mêmes très éloignés que je n'aurais certainement pas pu me procurer.
  9. j'aimerais connaitre l'histoire de la famille de mon père Giraudeau gabriel ainsi que celle de son frère andré mort à la guerre de 14 18 tous deux nés à puy du lac en charente maritime .
  10. je suis passionnée par ma géné du côté algérie je n'aurais plus rien du côté payen haute-saone les archives me limitent de 1793 à 1872j'avais adhéré à salsa mais cela faisait trop cher tout le monde me dit que la partie nord-est n'est pas traitée ou si peu à 82 ans il m'est difficile de faire un trajet aussi difficile à partir de toulon si dans vos contacts il y a quelq'un du coin ce serait bien vauvillers hurecourt mélincourt polaincout du côté grands-parents maternels ce sont des renaud etbaudelot à hurecourt sinon tant pis merci de m'avoir lue
  11. dommage moi j'ai pasconstitué l'arebre genealogique e ma famille introuvable ici en algerie
  12. je suis à la recherche de famille pertant le nom de GABAUDE natifs du tARN particuliérement deROQUECOURBE
    MERCI À CEUX QUI VOUDRONT BIEN RÉPONDRE
  13. Je n'ai que très peu de renseignements sur mon oncle Henri MANGIN né vers 1900 soit à VEZELISE 54 soit à BRIN s/ SEILLE 54 Marin dans la Marine Nationale décèdé en Afrique (Sahara) vers 1933 très certainement inhumé à MESSEIN 54 fils de Joseph Charles MANGIN et de Isabelle MUNIER.Je vous remerecie de me donner au moins un élèment manquant.
  14. BONJOUR,

    J'AIMERAIS AVOIR L'ORIGINE DE GUILLAUME RENAULT QUI EST ARRIVÉ À QUÉBEC DANS LES ANNÉES 1650 OU 60?
    C'EST INSCRIT DANS LE REGISTRE DE MARiAGE DE LA PAROISSE DE NOTRE DE DAME DE QUÉBEC QU'IL S'EST MARIÉ AVEC MARIE DE LA MARRE EN 1668.

    MERCI GISELLE JUNEAU DE LA 1ÈRE LIGNÉE DE JOUINEAU DIT JUNEAU QUI ET ARRIVÉ EN 1653 OU 54
  15. MERCI DE ME PERMETTRE DE TROUVER MES ANCÊTRES RENAULT

    GISELLE JUNEAU

Laisser un commentaire

Soumettre

Laisser un commentaire
Veuillez entrer un nom
Veuillez entrer une adresse email
A propos  |  Vie privée  |  Partager cette page  |  Aide  |  Plan du site
Copyright © 2014 MyHeritage Ltd., All rights reserved