21    juil 20136 commentaires

Vos histoires : voyage au Mali avec Mahamadou Gary

Aujourd’hui c’est au Mali que nous vous emmenons. En effet, nous avons le plaisir d’accueillir dans notre rubrique ‘Vos histoires’, Mahamadou Gary, utilisateur malien, qui a accepté de nous raconter son aventure généalogique.

Mahamadou est né à Fatao (dans le cercle de Diéma, région de Kayes) vers 1956. Ses études universitaires l’ont amené jusqu’à Kichinev, en Moldavie (alors URSS), où il a obtenu un master en Biologie, puis est devenu professeur de Biologie au Lycée Sankoré de Bamako. Reparti à Kichinev, où il a alors obtenu un doctorat en Biologie, il a ensuite poursuivi sa carrière à l’Université de Bamako. Il a été également maire de la commune de Fatao entre 1999 et 2004.

Mahamadou Gary

Comment vous êtes-vous intéressé à votre histoire familiale ?

J’ai nourri cette idée à partir de 1996 quand je me suis rendu au village pour les funérailles de ma mère. Puisque j’ai été adopté par la première femme (famille polygamique) de mon oncle paternel, le jeune frère de mon père, je ne savais rien de mes parents naturels. J’en ai profité pour en savoir plus sur les parents et tous mes proches. Dans mon village il n’y avait aucune structure permettant d’effectuer un tel travail. Absence de structures éducatives gouvernementales, absence totale d’état civil, absence de services de santé, absence de services techniques. Tout se transmettait de bouche à oreille. Les hommes de caste comme les griots, les forgerons et autres étaient les détenteurs de cette oralité. Et comme on le sait, quand les louanges s’en mêlent la vérité se dénature et des points de confusion apparaissent. On se trouve devant le souvenir flou d’une réalité. C’est ce qui m’a poussé à mettre sur papier les enquêtes préliminaires que j’ai récoltées chez les anciens et les aînés de mon village. J’ai  utilisé également les informations de qualité médiocre extraites des cahiers de recensement de la sous-préfecture de Diangounté Camara. La médiocrité du cahier vient du fait que de nombreux chefs de famille, par crainte d’avoir beaucoup d’imposables, ne communiquent pas le nom de tout le monde.

Ces trois personnes sont les maîtres de cérémonie du rituel du micro-barrage de retenue d'eau. À gauche, un cousin de Mahamadou, chasseur traditionnel de renommée locale, au milieu un de ses oncles, chef des chasseurs traditionnels de Fatao. Cette cérémonie se fait chaque année pour calmer les esprits mécontents qui pourraient rôder autour de leur ancien site.

J’avais déjà fait des recherches sur le Net. A l’époque je me suis trouvé confronté à des difficultés de compréhension et de manipulation. C’est tout récemment que j’ai découvert Family Tree Builder de MyHeritage. Sa compréhension et sa manipulation se sont avérées très facile. Il suffit d’un tout petit peu d’intelligence pour l’utiliser dans son travail. C’est la raison pour laquelle je n’ai pas hésité à passer à la version PremiumPlus. Family Tree Builder, c’est vraiment formidable .

Je suis parvenu à avoir quelques informations sur deux ou trois générations ascendantes en certains points de l’arbre généalogique. C’est surtout au niveau de la descendance que j’ai remarqué la beauté de ce logiciel. Plus je renseignais les informations demandées, plus je  découvrais des merveilles. J’avoue sincèrement que notre niveau de développement en Afrique est loin de nous permettre de profiter de toutes les potentialités fournies par MyHeritage.

Qu'aimez-vous sur le site de MyHeritage ?

Ça fait trois mois que je suis un utilisateur de Myheritage et déjà il me semble que je suis habitué. J’arrive à corriger, rectifier, insérer et modifier les photos. Attacher et détacher les parents et les enfants, tagger les photos et beaucoup d’autres choses. J’aime les arbres généalogiques et le jeu familial, j’en ai même commandé un. J’ai également apprécié le lookalikemeter.

Votre famille s’implique-t-elle dans votre recherche généalogique ?

Le logiciel a fasciné les membres de ma famille. Même ceux qui sont analphabètes collabore avec transparence. C’est surtout nos enfants de la diaspora qui ont beaucoup apprécié ce travail. Je reçois très souvent par téléphone ou par skype les félicitations et remerciements des proches installés en France et aux Etats-Unis pour le travail effectué en si peu de temps. Grâce à MyHeritage mes enfants savent  l’approche des événements de la famille (anniversaire de naissance, de mariage etc.).

Les maîtres de cérémonie posent avec d'autres notabilités du village. La cérémonie se termine par l'immolation d'un mouton.

Combien de personnes votre arbre généalogique compte-t-il actuellement ?

Au moment où je vous écris mon arbre comporte 860 personnes réparties entre 230 familles. Elles vivent principalement en Afrique, en Europe, aux Etats-Unis et au Canada.

Pour le moment je n’ai pas découvert de parents inconnus mais j’ai pu combler des chaînons manquants  et effectuer des liaisons qui me rallient à ces derniers. Etant donné que j’ai des parents mariés un peu partout dans le monde, j’espère que je ne vais pas tarder à les découvrir car le nombre des membres du site va grandissant.

Etudes universitaires à Kichinev (1977-1980)

Quelle histoire voulez-vous nous raconter sur votre recherche ?

Mon histoire peut s’intituler : Digué GARY, le grand-père inconnu. Les brouillons des enquêtes que j’ai effectuées en 1996 à Fatao montraient que mon arrière-grand-père Yary GARY avait cinq enfants :1. Banta, 2. Bakary, 3. Makhan Mariam, 4. HatouCoumba 5. Mahamadou

Il est une coutume chez les Soninkés de donner le nom de son père à son premier fils. Ainsi donc :

• Chez Banta le premier fils de son épouse Hawa fut baptisé Yary. Pour le différencier des autres Yary on lui affecta le prénom de sa maman et on obtient : Hawa Yary

• Chez Mahamadou qui eut trois épouses, le premier fils de chacune d’elles a été baptisé Yary. D’où :

- Saké Yary,  c'est-à-dire Yary fils de Saké

- Soumba Yary, c'est-à-dire Yary fils de Soumba

- Sokhona Yary, c'est-à-dire Yary fils de Sokhona

J’ai connu personnellement les 4 Yary sus-cités. Mais il y avait également un cinquième Yary que je connaissais également et que j’avais oublié. Il s’agit de Niougou Yary, c'est-à-dire Yary fils de Niougou. Je me suis mis à le chercher dans l’arbre. Il ne figure pas dans les brouillons non plus. Je savais pertinemment qu’il faisait partie de la famille mais où l’attacher précisément ?  Je l’ignorais complètement. C’est tout récemment qu’un de mes oncles paternels de passage à Bamako m’a informé que le père de Niougou Yary était Digué, le sixième enfant de mon arrière-grand-père Yary. C’est ainsi que j’ai comblé le trou en complétant le nombre d’enfants de mon arrière grand-père à six au lieu de cinq comme précédemment indiqué dans mes brouillons de recherche.

Etudes post-universitaires à Kichinev (1990-1993)

Un conseil pour les généalogistes débutants ?

Je dirais à tous ceux qui entament leur recherche sur l’histoire familiale d’utiliser MyHeritage.fr. C'est facile d’usage et très adapté à toutes les  recherches généalogiques.

Commentaires (6) Trackbacks (0)
  1. Bravo à Mr Gary d'avoir été piqué par le même virus que moi. Myheritage est un bijoux auquel il il faut prendre soin, mais aussi contribuer à l'ameliorer par des suggestions appropriées. Bon vent!
  2. Bravo GARY .Je suis très content pour vous et de savoir qu'on peut toujours corriger. La technologie à travers My Héritage nous permettra de consolider et de perpétuer vos valeurs de familles qui ont commencé à disparaitre par le développement de nos villes et des intérêts qui déterminent nos modes de vie.
    Merci. Je serai le suivant
  3. Une histoire fascinante!!! je suis aussi sur les mêmes pas que toi, je me croyais être le 1er a découvrir ce logiciel mais... il me semble qu'en Afrique Subsaharienne peu s'y intéressent. Bravo et courage!!!
  4. Bravo !
  5. je suis m gary hamoro a montreuil paris france
  6. Merci M.GARY pour votre noble travail

Laisser un commentaire

Soumettre

Laisser un commentaire
Veuillez entrer un nom
Veuillez entrer une adresse email

Aucun trackbacks pour l'instant

A propos  |  Vie privée  |  Partager cette page  |  Aide  |  Plan du site
Copyright © 2014 MyHeritage Ltd., All rights reserved