28    oct 20122 commentaires

A la recherche de nos ancêtres américains

Près de 13 millions d’américains ont des ascendants français, et près d’1,5 millions d’entre eux parlent français chez eux.

Drapeau des Franco-Américains (Ec.Domnowall)

La majorité des ancêtres de ces familles américaines d’origine française passèrent d’abord par les colonies du Nouveau-Monde avant d’arriver aux États-Unis.

La Déportation des Acadiens (ou le Grand Dérangement) est un épisode crucial dans l’histoire des francophones d’Amérique.

Lorsque les Britanniques prirent possession d’une partie des anciennes colonies françaises, ils déportèrent en masse, au milieu du XVIIIe siècle, les populations francophones. Une partie de ce mouvement de populations est à l’origine de la culture cadienne dans l’état américain de la Louisiane. Nombreux furent aussi ceux qui s’arrêtèrent dans le Maine, état qui conserve encore aujourd’hui une forte présence française.

D’autres, refoulés par les américains, furent déportés en Angleterre où ils connurent un sort difficile, avant d’être rapatriés en France sept ans plus tard.

Avant de repartir - pour la Louisiane -, de nombreux Acadiens y transitèrent dans le Poitou, en Bretagne, et notamment à Chantenay, à proximité du port de Nantes.

Des Acadiens en déportation de 1775 à 1785 à Chantenay. Détail de la fresque du Mémorial des Acadiens de Robert Dafford à Nantes

En Louisiane, on estime à 7000 le nombre de Français venus s’installer au cours du XVIIIe siècle.

La France s’attacha à accroître la population française sur place en envoyant des filles à marier pourvues d’un trousseau qui étaient pour la plupart des orphelines ou des filles de joie. Elles étaient connues comme les ‘filles de la casette’.

Une présence bien plus conséquente et significative fut celles des huguenots : aux lendemains de la Révolution américaine, plus de 100 000 américains d’origine huguenote furent dénombrés. La Nouvelle-Rochelle (aujourd’hui dans la banlieue de New York), fondée par des huguenots en 1688, est un signe parmi d’autres de leur importance.

Entre 1820 et 1920, 530 000 français s’installèrent aux États-Unis. Certains d’entre eux furent les premiers colons non espagnols à s’installer en Californie.

La toponymie actuelle des États-Unis révèle une longue liste de villes américaines aux noms français. Pour n’en citer que quelques-uns : Calais, Presque Isle et Montpelier dans le Vermont, La Porte et Terre-Haute dans l’Indiana, Grand Marais et Roseau dans le Minnesota, Baton Rouge et Lafayette en Louisiane.

Avez-vous un ancêtre américain ? Une branche de votre arbre généalogique est-elle américaine ?

Pour rechercher vos cousins d’Amérique, utilisez notre moteur de recherche SuperSearch qui contient 4 milliards de données.

Source : wikipedia

Commentaires (2) Trackbacks (0)
  1. Mon arrière grand père maternel est né à New-York en 1900. Il est arrivé en France dans les années 1930. A ce sujet, connaissez-vous un moyen de trouver les personnes arrivées en France dans ces années là? (liste de passagers, listes d'immigrés, listes d'étrangers en France...?)
    Merci
  2. Bonjour Carole, je ne connais pas de telles listes, et si elles existent, cela m’intéresse également !
    Peut-être quelqu'un en sait-il plus que nous ?

Laisser un commentaire

Soumettre

Laisser un commentaire
Veuillez entrer un nom
Veuillez entrer une adresse email

Aucun trackbacks pour l'instant

A propos  |  Contact  |  Vie privée  |  Partager cette page  |  Aide  |  Plan du site
Copyright © 2014 MyHeritage Ltd., All rights reserved