3    juin 20122 commentaires

Fête des mères : vos témoignages

Aujourd’hui en France c’est la fête des mères ! Et nous souhaitons à toutes les mamans de passer une belle journée entourée de leur famille.

Nous vous avions demandé récemment de nous dire ce qui rend votre maman spéciale. Nous avons reçu des réponses très émouvantes de tous les coins du monde et voici nos préférées :

Stéphanie :

La persévérance est ce qui rend ma mère spéciale, et l'expression «pleurer ne sert à rien" m'a appris à toujours chercher une solution, plutôt que de me plaindre.

Nancy :

Ma mère, Carolyn Steindel Smith, aura 92 ans en juin. Lorsque mon frère eut 7 ans, les médecins annoncèrent qu'il avait la polio et qu'il allait mourir. Il aura 70 demain. Ma mère a perdu son autre fils à l'âge de 21 ans et mon père à 69 ans. Ma mère travaillait, s’occupait de la maison, de son mari, de ses enfants, et de ses petits-enfants. Elle a toujours été un soutien incroyable pour tous. Désormais, c’est moi-même et mon mari qui prenons soin de ma mère et mon frère puisque nous habitons tous ensemble. Bonne fête des mères! Elle mérite quelques applaudissements !

Marcos :

La préoccupation principale de ma mère est le bonheur de ses enfants. Peu importe si elle est occupée, elle a toujours le temps pour nous. Nous célébrons nos anniversaires ensemble et chaque fois que la famille se réunit, elle pleure de joie. Elle est très affectueuse et charitable avec les gens dans le besoin. Elle est toujours disponible pour ceux qui demandent de l'aide. C’est une femme de foi, très proche des traditions et des gens. C'est une femme très forte. C'est ainsi que je vois ma mère, et je voulais lui dire ainsi que je l’aime.

Martha :

Que puis-je dire à propos de ma mère? Elle était le plus beau cadeau que Dieu a donné à ma famille. Malheureusement, elle n'est plus avec nous mais elle sera toujours dans mon cœur. Elle était ma mère, ma sœur et mon amie, et je n’arrive toujours pas à croire qu'elle n'est plus là... Si vous avez la chance d'avoir votre mère à vos côtés, profitez-en et passez beaucoup de temps avec elle. Lorsque cette étoile n'a plus de lumière pour briller, l'obscurité est immense...

Comment célébrez-vous la fête des mères? Combien de générations de mères sont célébrées dans votre famille ? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous, ou dans Facebook, Twitter, et Google+.

Commentaires (2) Trackbacks (0)
  1. Ma Mère que dire d'elle, elle est née dans une famille aimante et d'un autre temps, son enfance elle l'a vécue au sein d'une famille déracinée des Hautes Pyrénées dans un Paris en pleine expansion
    Elle a vécue la guerre de 14-18 entre le bruit des cannons au loin à Paris et la montagne des Pyrénées pour affronter ensuite la vie avec une bonne dose d'étude et un savoir certain de piano, elle était devenue une jeune femme bonne à marier, comme on disait en ces temps.
    Elle rencontra donc un beau jeune homme qui était aussi intéressé par la musique et ils décidèrent de jouer une partition ensemble.
    Le beau couple se maria et une enfant arriva, ce qui inspira ma grand-mère maternelle pour poser une question, sommes toute anodine -Jean nous baptisons votre première fille aujourd'hui, combien désirez-vous d'enfants- et mon père légèrement taquin, déjà, lui répondis avec un air angélique treize à la douzaine belle maman
    Ce que ma grand-mère pris pour une boutade s'avéra la réalité je peux le confirmer car je suis le treizième enfant de ma mère.
    Ma mère affronta cette réalité, qui pour elle enfant unique et choyée, devint ce quotidien de nombreuses mères de ce temps ou les femmes étaient élevées pour devenir "Mère" et mère elle le fut et laissa envoler ses rêves d'enfants, de carrière musicale, de voyage, de retour en ces Pyrénées qu'elle n'a jamais oublier, pour ce consacrer à ses treize enfants -Monique, Bernard, Denise, Gérard, Jacques, Thérèse, Jeanne-Marie, Odile, Cécile, Marie-Cécile, Marie-Dominique, Alain et moi Joël
    Elle traversa des moments heureux comme des moments moins heureux, comme la perte de certains de ses enfants, en essayant de ne pas trop courber l'échine, malgré le poids des ans et des épreuves pour nous tenir la main le plus longtemps possible
    Elle est née en 1908 et nous a quitté en 1996 et c'est en partie pour elle que j'ai entrepris notre généalogie familiale, malgré certaines réticences au sein de notre famille qui pour eux le passé est le passé, maintenant que je viens de passé le cap des soixante ans, je suis fière de ma Mère et pense toujours à elle comme n'importe quel enfant qui a traversé les épreuves de la vie en sachant qu'une main de maman peu exprimer beaucoup de choses mais surtout vous aide à vous relever
    Alors même si parfois elle nous lâche la main pour nous permettre de nous envoler nous ne devons jamais oublier qu'elle est et sera toujours là, Merci Maman
  2. Merci beaucoup Joël pour ce témoignage très émouvant.
    C'est un bel hommage ; c'est un beau portrait de femme et de mère.

Laisser un commentaire

Soumettre

Laisser un commentaire
Veuillez entrer un nom
Veuillez entrer une adresse email

Aucun trackbacks pour l'instant

A propos  |  Vie privée  |  Partager cette page  |  Aide  |  Plan du site
Copyright © 2014 MyHeritage Ltd., All rights reserved