21    fév 20121 commentaire

Madeleine rend hommage à sa mère en recherchant son histoire familiale

Madeleine et son mari

Nous avons récemment été contactés par Madeleine Mylonas-Supply, une utilisatrice de MyHeritage, qui était désireuse de nous raconter son histoire. Originaire de la Côte d’Azur, Madeleine, décoratrice à la retraite, vit dans la région toulousaine.

Madeleine s’intéressa très tôt à son histoire familiale car sa mère, Louise, aimait parler de son passé, et Madeleine posait beaucoup de questions.

Elle commença ses recherches généalogiques grâce à un homonyme, qui était à la recherche d’éventuels cousins. Les recherches de ce probable cousin (encore aujourd’hui ils n’ont pas pu établir leur lien de parenté même si leurs ancêtres vivaient à dix kilomètres de distance) étaient très avancées, et Madeleine débuta ainsi ses propres recherches qu’elle poursuivit pendant plusieurs années.

Elle a rejoint récemment la communauté des utilisateurs de MyHeritage et déclare que les contacts chaleureux par mail et téléphone avec l’équipe de MyHeritage l’ont incitée à reprendre ses recherches. Son arbre compte actuellement 796 personnes et 120 patronymes. Elle commence à recevoir des SmartMatches et espère découvrir de nouveaux cousins. Ses tantes et leurs enfants partirent vivre en Argentine. Son mari a une famille éparpillée en Grèce, Italie, Belgique et Égypte.

Madeleine a accepté de partager avec nous un épisode, survenu durant la Seconde Guerre mondiale, qui honore la mémoire de sa mère.

En 1942, la petite Madeleine fut envoyée quelques mois en Suisse. Sa mère, Louise, était restée à Cagnes-sur-Mer.

Madeleine et sa maman pendant la guerre

Madeleine raconte :

‘En 1942, à 9 ans, j’ai vécu en Suisse Alémanique du 18 mai au 14 septembre envoyée par la croix Rouge. A Cagnes on demanda à maman si elle acceptait de rendre service à une famille juive, en allant chercher à Paris, en zone occupée, une fillette de mon âge, de la ramener à Cagnes, en la faisant passer pour sa fille, c’est-à-dire moi.

Madeleine en 1942

Maman nous élevait seule ma sœur et moi, elle était tapissière à son compte. Mon père est mort en 1936, chaque jour sans travailler était un jour sans entrée d’argent.
Une lettre très importante en Yiddish fut remise à maman, elle la cacha dans l’ourlet de sa jupe, qu’elle choisit très ample pour bien la dissimuler.
Elle arriva à Paris le matin, se rendit dans la famille juive dont elle avait retenu les coordonnées précises. Après un petit déjeuner, maman fit la connaissance d’une petite fille brune, qui apprit par cœur, que le temps du voyage elle s’appellerait Madeleine Supply en cas de contrôle. Tout se passa sans encombre et maman ramena la fillette.’

Malheureusement, Madeleine a oublié les détails des adresses et des noms (un conseil: toujours prendre des notes!) ; elle ignore le sort de cette fillette, et celui de ses parents restés à Paris. Elle raconta à ses enfants et petits-enfants l’acte courageux de sa mère. Elle contacta également Yad Vachem il y a une dizaine d’années, mais le manque d’information sur l’identité de cette famille juive ne permit pas d’en savoir plus. Peut-être un de nos lecteurs a  connu cette petite fille que Louise Supply eut le courage d’emmener vers la liberté il y a 70 ans?

Nous remercions Madeleine d'avoir partagé cette histoire avec nous, et nous lui souhaitons de fructueuses recherches avec MyHeritage. Et qui sait peut-être de découvrir un jour le nom et le sort de cette petite fille juive.

Commentaires (1) Trackbacks (1)
  1. Merci

Laisser un commentaire

Soumettre

Laisser un commentaire
Veuillez entrer un nom
Veuillez entrer une adresse email
A propos  |  Vie privée  |  Partager cette page  |  Aide  |  Plan du site
Copyright © 2014 MyHeritage Ltd., All rights reserved