14    fév 20110 commentaire

Angleterre : Une lettre d’amour vieille de plus de 500 ans

Pour compléter notre quête de la lettre d’amour ou de la photo la plus romantique de votre généalogie, nous sommes fiers de vous présenter la plus vieille lettre d’amour en langue anglaise découverte à ce jour, celle-ci remonte à 1477 !
MyHeritage a retrouvé les descendants directs des protagonistes de cette histoire d’amour, M. Robert Edwards et sa famille, qui ignoraient tout de son existence.

Une lettre d'amour vieille de plus de 5 siècles (cliquez pour agrandir)

C'est une lettre de Margery Brews à son fiancé John Paston, des ancêtres de Robert Edwards. Robert et sa famille ont ainsi fait le déplacement jusqu’à la British Library, où la lettre est exposée jusqu’au 3 avril dans le cadre de l’exposition Evolving English: One Language, Many Voices explorant la langue anglaise des runes anglo-saxonnes ou rap d’aujourd’hui.

En lisant la lettre, la famille Edwards a pu constater la passion entre leurs ancêtres, une romance qui joua un rôle déterminant dans leur existence actuelle. En plus de cette lettre, les Edwards ont eu l’opportunité de lire une collection d'autres lettres d’amour de leurs ancêtres connue sous le nom de The Paston letters. Pour consulter l’arbre généalogique connectant les Pastons aux Edwards, comprenant même Charles II, veuillez cliquez ici.

La famille Edwards réunie autour des lettres d'amour rédigée par leurs ancêtres (cliquez pour agrandir). Photo : Daisy Honeybunn.

Les Paston letters forme une collection remarquable de plus de 400 lettres (approx . 200,000 mots) écrites sur plus de 3 générations par une famille de Norfolk. Elles reflètent la mobilité sociale de l’époque : les Pastons passèrent du monde de la paysannerie à celui de l’aristocratie. Beaucoup de lettres sont l’oeuvre de femmes, un développement significatif à une époque où les correspondances étaient le privilège des hommes de la haute société ou des scribes masculins.

La lettre ici mentionnée ici est celle de Margery Brews à son fiancé John Paston, et fait allusion à des arrangements religieux concernant leur mariage à venir.

Pour consulter une transcription de la lettre, veuillez cliquer ici.

Pour plus d’informations (toujours en langue anglaise bien entendu), veuillez consulter l’article de la BBC : 'First Valentine: Lasting Legacy of a 500-year-old love', par Anna Browning.

Nous remercions la British Library ainsi que Robert Edwards et sa famille pour leur coopération et leur enthousiasme.

La fameuse lettre conservée à la British Library (cliquez pour agrandir). Photo : Daisy Honeybunn.

Commentaires (0) Trackbacks (1)

Laisser un commentaire

Soumettre

Laisser un commentaire
Veuillez entrer un nom
Veuillez entrer une adresse email
A propos  |  Vie privée  |  Partager cette page  |  Aide  |  Plan du site
Copyright © 2014 MyHeritage Ltd., All rights reserved