31    août 20100 commentaire

Retrouver ses racines irlandaises (2ème partie)

La première partie de Retrouver ses racines irlandaises peut être lue ici.
Bien qu'il y ait de forte similitudes entre les archives britanniques et irlandaises, certaines différences doivent être prises en compte :

1. Les recensements de 1901 et 1911 sont depuis longtemps ouverts aux recherches publiques en Irlande (et comme mentionné précédemment, vous pouvez y accéder de puis ce lien).

2. Pour la même raison, une gamme de sources différentes connue comme le “census substitutes” a désormais acquis une importance considérable. La plus connue est la Griffith’s Primary Valuation, une estimation de propriété concernant l'Irlande entière, comté par comté, entre 1848 et 1864. C'est une des sources généalogique les plus importante du XIXe siècle .

3. Bien que le système de comté (county) irlandais soit conforme aux pratiques britanniques, les noms de lieux des divisons inférieures au comté sont organisées très différemment et puisque les archives font référence à des localités spécifiques, il est nécessaire de bien maîtriser ces différences lors des recherches.

4. La plupart des principales catégories d'archives commencent bien plus tard que leurs équivalents britanniques.

Le Tithe Applotment Books 1823 – 1838 est une ressource très importante. Il nomme des centaine de milliers de propriétaires terriens et locataires irlandais. Dans la datation, il devance les registres officiels consignant les naissances, mariages et décès; qui ne commencèrent pas avant 1864. Ces documents sont d'une importance considérable, pas seulement pour l'étude d'une lignée familiale particulière, mais en terme d'évaluation des conditions sociales dans l'Irlande entière.

Les irlandais ont toujours été doué dans l'art de quitter leur pays. Depuis les colons partis s'installer dans les Caraïbes au XVIIe siècle, aux marchants en tous genres, migrants s'engageant à travailler sans rémunération pour payer leur passage, déportés catholiques; en passant par la grande vague migratoire vers l'Amérique du Nord depuis l'Ulster au XVIIIe siècle, puis l'exode massif des catholiques irlandais au XIXe et XXe siècle; les irlandais ont su laisser leur marques, et leurs descendants, dans le monde entier.

Si vous n'avez pas encore jeté un coup d 'œil au http://www.census.nationalarchives.ie/. Ces archives détaillent nom, âge, sexe, statut marital, profession, comté et pays de naissance de chaque personne listée dans chaque maison, prison, hôpital et école technique. Cela inclut la formation de la personne concernée, ses connaissances en irlandais, le nombre d'années de mariage des femmes ainsi que le nombre d'enfants. Ces recensements contiennent de précieux renseignements sur les familles irlandaises. Avec plus de 70 millions de personnes de part le monde déclarant avoir des racines en Irlande, ces archives vont en aider plus d'un !

Voici une liste d'autres sites web pouvant vous aider lors de vos recherches en Irlande. Certaines sont payantes à la consultation, d'autres sont gratuites :

1740 Protestant Householders' Returns for North Antrim : En 1740, une liste de protestants propriétaires a été compilée dans une partie des comtés de Antrim, Armagh, Down, Donegal, Londonderry et Tyrone. Elle est organisée par county, barony et parish (voir première partie de ce blog). Les tableaux de ce site couvrent les baronies de Cary, Dunluce Lower de Upper, et Kilconway ainsi qu'une version triée par nom de famille et une autre par barony et parish.

Dublin Electoral list 1939-1940 : Une ressource de la bibliothèque municipale de la ville de Dublin. Elle se concentre tout d'abord sur les bases de données issues d'archives imprimées et autres archives historiques ayant trait à la ville de Dublin et aux zones administratives avoisinantes.

Female Orphans who emigrated from Irish Workhouses to Australia, 1848-1850 : Un site web qui liste les jeunes filles devenues orphelines suite à la Grande Famine et qui émigrèrent en Australie. Ces documents incluent les arrivées à Sydney et dans le sud de l'Australie.

Fermanagh Gold : Si vous avez un ancêtre dans la région de Fermanagh, jetez un coup œil à ces 900 bases de données . 

Fianna : Ce site inclut les adresses de communes et paroisses catholiques et équipements de recherches locaux.

Ask About IrelandThe Primary Valuation fut la première estimation des propriétés en Irlande publiée entre 1847 et 1864. Comme indiqué plus haut, c'est une des ressource généalogique les plus importante du XIXe siècle.

National Archives Ireland : Site des archives nationales d'Irlande

Placenames Database of Ireland : Site offrant les histoires et lieux de villages et villes d'Irlande. 

The Public Record Office of Northern Ireland (PRONI) Family History Section :

Ce site vous fournira un accès au Ulster Covenant archive (archives de la pétition d'Ulster) et au Freeholders records (Registre de Propriétaires fonciers) tenu par le Bureau des Archives Publiques d'Irlande du Nord.

Ces deux archives ont été digitalisées et peuvent être utiles pour vos recherches, elles comportent des liens vers les documents originaux numérisés. Les Freeholders' records sont des listes des personnes autorisées à voter ou des personnes ayant voté aux élections. Le projet du PRONI a engagé la numérisation de près de 5 500 feuilles des registres antérieurs à 1840 et des livres de sondages. 

Les archives du Ulster Unionist Council tenu par le PRONI, contiennent près d'un demi million de signatures originales et adresses des hommes qui ont signés le Ulster Covenant (une pétition contre l'autonomie de l'Irlande ) le 28 septembre 1912, et des femmes qui signèrent la Déclaration parallèle. Au total, la pétition fut signée par 237 368 hommes et la Déclaration par 234 046 femmes.

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Laisser un commentaire

Soumettre

Laisser un commentaire
Veuillez entrer un nom
Veuillez entrer une adresse email

Aucun trackbacks pour l'instant

A propos  |  Vie privée  |  Partager cette page  |  Aide  |  Plan du site
Copyright © 2014 MyHeritage Ltd., All rights reserved