21    mai 20100 commentaire

Des recherches en Acadie ?

Les généalogistes s'intéressant de près ou de loin à l'Acadie ont de quoi se réjouir. La Bibliothèque Champlain de l'Université de Moncton et le Centre d'études acadiennes ont récemment acquis une imposante collection de documents des Archives nationales des États-Unis.

L'acquisition porte ainsi sur plus de 4000 microfilms comprenant des registres d'immigration et de recensement datant du XIXe et du XXe siècle de divers États américains où des acadiens étaient présents.

Ces documents proviennent de cinq Record Groups (RG) :

RG 15 - Records of the Department of Veterans Affairs

RG 29 - Records of the Bureau of the Census

RG 36 - Records of the U.S. Customs Service

RG 85 - Records of the Immigration and Naturalization Service

RG 94 - Records of the Adjutant General's Office

Petit rappel historique: "Acadiens" désigne les populations venues de France au début du XVIIe siècle afin de s'installer sur les terres de l'Acadie, aujourd'hui provinces canadiennes de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Édouard. Ce nom est aussi associé aux communautés acadiennes, dispersées de par le monde, et donc situées au Canada mais aussi en France, aux États-Unis, aux îles Malouines et aux Antilles ; unies par leur culture et leur généalogie.

Suite au processus de colonisation des français débuté en 1604, la population acadienne atteint déjà les 400 personnes vers 1670. Mais avec l'acquisition de ce territoire par la couronne britannique suite à plusieurs décennies de conflit avec la France, plus de 10 000 acadiens seront faits prisonniers et déportés vers les colonies anglaises, l'Angleterre et la France.

A partir de 1764, suite au traité de Paris de 1763 mettant fin à la guerre de Sept Ans (opposant britaniques et français dans sa dimension nord américaine) les acadiens vont pouvoir retourner sur certaines de leurs anciennes terres en devant jurer fidélité à ceux qui plusieurs année auparavant les en avaient chassé et se voyant interdire la création de communautés trop importantes.

Une grande partie des acadiens de France va se rendre en Louisiane, d'autres s'établissent au Québec, aux Antilles ou en Nouvelle-Écosse.

Pour plus d'informations : Société Nationale de l'Acadie

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Laisser un commentaire

Soumettre

Laisser un commentaire
Veuillez entrer un nom
Veuillez entrer une adresse email

Aucun trackbacks pour l'instant

A propos  |  Contact  |  Vie privée  |  Partager cette page  |  Aide  |  Plan du site
Copyright © 2014 MyHeritage Ltd., All rights reserved